Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...


Derniers commentaires
Archives
Navigation
Rédacteurs du site


Recherche Web
Rechercher sur ce site

    Adminsitrateur

20 octobre 2019

Chroniques de Pen Castel ..le retour

 

 

 

Résultat d’images pour photo moulin des pens castell

 

   Notre Association " les Amis de Port-Navalo " a publié sur ce blog il ya deux ans environ, une série de chroniques racontant l'histoire des 70 dernières années de la commune par un enfant d'estivant. Beaucoup d'entre vous les ont aimées et ont demandé s'il était possible d'en faire un livre. C'est ce qui est sur le point de se réaliser aujourd'hui.

L'auteur, Stéphane MANIER , journaliste et réalisateur de films documentaires, a demandé à l'un de ses amis Joël  ROBINE, habitant permanent de Brillac et grand photographe reporter de l'Agence France Presse, d'illustrer les chapitres de cette chronique.

Le résultat de ce travail devrait être un beau livre-cadeau prêt pour les fêtes de Noel. Le texte, revu et corrigé, complété de quelques chapitres originaux et illustré de portraits de personnages, a besoin d'un financement pour pouvoir être imprimé, distribué et mis en vente.

Il est possible de participer à cette opération en se rendant sur le site suivant tenu par l'entreprise de " crowdfunding " Ulule :

 https://www.ulule.com/pencastel.

Cette opération de financement participatif propose plusieurs formules, acquérir à l'avance un ou plusieurs livres et, pour ceux qui le voudront, participer à un évènement culinaire qui aura lieu au Moulin de Pen Castel.

Posté par janerve à 09:36 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2019

Arzon. Le théâtre familial prépare sa nouvelle pièce

Arzon. Le théâtre familial prépare sa nouvelle pièce

Francette Ruis, à gauche, avec la troupe du Théâtre familiale d’Arzon.

Francette Ruis, à gauche, avec la troupe du Théâtre familiale d’Arzon. | OUEST-FRANCE

Francette Ruis, la présidente du Théâtre familial arzonnais (TFA), a dressé le bilan des activités, lors de l’assemblée générale, samedi. Une première édition de théâtre et tranches de cakes a été proposée cette année. « Soixante-dix spectateurs, entre deux sketches, ont dégusté tranches de cakes cuisinés par les adhérents. Les Saltimbanques, de Le Tour-du-Parc, avait participé. Cette animation sera reconduite l’an prochain. »

Les adhérents ont participé à la Semaine du Golfe. « Et ceux de l’association des langues occidentales nous ont aidés pour tenir le stand des galettes. Les bénéfices seront partagés, ils recevront 2 000 €. »

Depuis plusieurs années dans le cadre des Virades de l’espoir, le TFA reverse des dons issus des recettes des représentations pour la lutte contre la mucoviscidose. Cette année le montant des recettes du week-end théâtre (du 20 au 22 septembre), avec les troupes de Saint-Avé et de Saint-Gildas, s’élève à 475 €. « Nous donnons à trois associations, Vaincre la mucoviscidose, la Ligue contre le cancer et les Soins à domicile de la presqu’île de Rhuys. Depuis quelques années nous n’avons plus de retour de cette dernière. Le bureau a décidé de ne plus l’aider tant que nous n’avons pas plus renseignements. » 300 € seront remis à la Ligue contre le cancer.

Le TFA a choisi une nouvelle comédie : Le secret de Victor. La pièce sera jouée les 20 et 21 mars, à 20 h, à la maison du port ainsi que les 4 et 5 avril, 25 septembre et 3 octobre.

Renseignements : auprès de la présidente au 06 21 94 13 14. Cotisation annuelle : 10 €

 

Posté par JPL56 à 12:06 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2019

Patrimoine. À la découverte du quartier de Labert © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/arzon/patrimoine-a-la-dec

Patrimoine. À la découverte du quartier de Labert
Josette Cloirec a partagé ses souvenirs de Labert.

Josette Cloirec a partagé ses souvenirs de Labert.

Pour étudier l’histoire locale du pays d’Arzon, quelques membres de l’association du patrimoine arzonnais sollicitent de temps en temps la mémoire de leurs aînés. Sous forme de collectages, les après-midi du passé ont débuté avec Myriam, ce mercredi 9 octobre. Le premier quartier étudié a été celui de Labert. Habitations d’avant ou d’après guerre, puits, personnalités, tout a été magistralement détaillé grâce aux souvenirs de Josette Cloirec. Rue de Verdun, rue des Hortensias, le passé est remonté, avec certains commerces qui ont aujourd’hui disparu, comme le chausseur ou le tailleur. Chaque village, comme chaque parcelle de bourg, a son histoire à transmettre. Les permanences à la Criée du mardi matin et du vendredi après-midi sont destinées à celles et ceux qui désirent poser une pièce à l’édifice de cette transmission locale. Prochain rendez-vous, mercredi 23 octobre avec le Bourgneuf. À découvrir actuellement à la criée, l’exposition « Meuniers, moulins et boulangers d’antan », jusqu’au 10 novembre (gratuit).


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/arzon09-10-2019

Posté par JPL56 à 22:13 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2019

Vannes. Un bateau électrique pour le Parc naturel région

Vannes. Un bateau électrique pour le Parc naturel régional

L’Hippowatt naviguera désormais sur le golfe du Morbihan pour le compte du Parc naturel régional.

Le PNR a fait l’acquisition d’un semi-rigide à propulsion électrique. Son nom : l’Hippowatt.

C’était un souhait des équipes du Parc naturel régional du golfe du Morbihan (PNR) : acquérir un navire électrique pour remplacer l’ancien semi-rigide, bien fatigué et surtout polluant. C’est chose faite. Le navire a été officiellement remis jeudi 10 octobre 2019 au PNR. L’emblème du parc étant l’hippocampe, le bateau a été tout naturellement baptisé Hippowatt.

L’Hippowatt est un semi-rigide de 5,80 m construit à Arzon, par la société Naviwatt, spécialisée dans la construction de navires électriques. Elle a sorti avant l’été une gamme de semi-rigides destinés au port de plaisance, les Zenpro. C’est ce navire que le PNR a choisi avec de petites modifications. L’autonomie a été augmentée pour permettre d’effectuer un aller-retour vers Le Bono, ce qui n’était pas possible avec la version standard.

Autonomie de douze heures

Les batteries de l’Hippowatt ont une autonomie de 12 heures à cinq nœuds de vitesse. Elles se rechargent en six heures pour un coût de 3 €. Les batteries sont les mêmes que la i3 de chez BMW. La propulsion est assurée par un moteur allemand de marque Torqeedo.

La société Naviwatt a pour le moment livré sept bateaux de ce style. Hippowatt est le premier sur la façade Atlantique. Les autres ont été vendus au port de Monaco, dans le sud de la France et au Pays-Bas.

Ouest-France Publié le 11/10/2019 à 06h12

Posté par JPL56 à 21:02 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 octobre 2019

Arzon. Le festival Résonance a dévoilé son programme

Arzon. Le festival Résonance a dévoilé son programme

Lucie Cadoret et Martial Crowin d’Arzon Événements, Matthieu Gauffre et Frédérique Gauvain.Lucie Cadoret et Martial Crowin d’Arzon Événements, Matthieu Gauffre et Frédérique Gauvain.Lucie Cadoret et Martial Crowin d’Arzon Événements, Matthieu Gauffre et Frédérique Gauvain.

Lucie Cadoret et Martial Crowin d’Arzon Événements, Matthieu Gauffre et Frédérique Gauvain. | OUEST-FRANCE

Le Festival de musique classique a aussi pour vocation de faire découvrir des lieux du patrimoine de la commune d’Arzon (Morbihan). Il se déroule du jeudi 10 au dimanche 13 octobre 2019.

La quatrième édition aura lieu du jeudi 10 au dimanche 13 octobre 2019. En partenariat avec la municipalité, Arzon Événements et Golfe du Morbihan Vannes agglomération.

La programmation a été dévoilée mardi après-midi au moulin de Pen Castel, à Arzon (Morbihan) par Matthieu Gauffre, directeur du conservatoire à rayonnement départemental de Vannes-Sarzeau. « Chaque année nous essayons de programmer des concerts qui sortent des sentiers battus. L’idée c’est d’avoir aussi une offre pour le jeune public. Les enfants à partir de 6 ans pourront assister à un conte musical avec des comédiens et des musiciens », explique Matthieu Gauffre. L’an passé plus de 600 personnes sont venues assister aux concerts. « C’est un temps fort de notre commune. Nous proposons de beaux concerts dans des lieux qui ont une qualité d’écoute exceptionnelle », indique Frédérique Gauvain, déléguée à la culture, à l’initiative du Festival.

Jeudi 10 octobre. Le Festival sera inauguré en musique au moulin de Pen-Castel avec un jeune musicien issu du Conservatoire. À 20 h 30, récital de piano et violon à la chapelle de Kerners avec Marion Le Berre et Claire Chauvel. Tarif : 12 €.

Vendredi. A 21 h à l’abbatiale de Saint-Gildas, duo Les Basses Réunies avec Bruno Cocset (violoncelle) et Maude Gratton (orgue et clavecin). Participation libre.

Samedi. Conte musical, Le petit prince, de Saint-Exupéry, à 11 h, au moulin de Pen-Castel. Pour les enfants à partir de 6 ans. Tarif : 4 €. À 18 h, au moulin de Pen-Castel, le trio Los Azulejos entraînera le public à travers l’Andalousie. Tarif 12 €. À 20 h 45, à la chapelle de Kerners, création musicale et théâtrale, avec Prolégomènes Dumky. Tarif : 14 €.

Dimanche. A la découverte de l’onde Martenot, à la chapelle du Croisty, à 11 h. Tarif : 12 €. À 17 h Clôture du festival, à la chapelle de Kerners, avec le trio Fabien Boudot (violon), Olivier Lacour (violoncelle) et Maxime Leschiera (piano). 

Du 10 au 13 octobre, information au 02 97 53 88 06 ou culture-evenements@arzon.fr. Pass concert non remboursable. Trois concerts au choix : 36 €. Quatre concerts au choix : 46 €. Gratuit pour les moins de 12 ans, sauf conte musical. Programmation complète sur : www.moulin-pen-castel.fr ou www.arzon-evenements.com

Ouest-France Publié le 08/10/2019 à 07h24

Posté par JPL56 à 18:29 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2019

Arzon. Peintures à découvrir au moulin de Pen Castel

Arzon. Peintures à découvrir au moulin de Pen Castel

Chantal Gouesbet, 75 ans, présente ses œuvres jusqu’au 31 octobre au moulin de Pen Castel.

 

Le vernissage de l’exposition consacrée à l’artiste peintre Chantal Gouesbet a eu lieu jeudi soir au moulin de Pen Castel.

Bien qu’il soit abstrait, le travail de l’artiste découle de sa rencontre avec un lieu. « Cette série peinte à l’acrylique est sur toile de lin. Je me suis inspirée des carrières de kaolin à Plœmeur. J’arrive avec mon matériel et je prends des croquis avec des pastels. Mais il m’arrive très souvent de peindre de mémoire », explique l’artiste professionnelle qui habite du côté de Lorient. Le public pourra découvrir une exposition composée d’une quinzaine de toiles aux formats variés.

Jusqu’au jeudi 31 octobre, du mercredi au samedi de 14 h à 18 h. Le samedi 12, l’exposition ne sera pas accessible au public dans le cadre du festival Résonance. Le moulin sera ouvert les dimanches 20 et 27. Renseignements au 02 97 53 71 65.

Posté par JPL56 à 14:23 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2019

Arzon. Mille Sabords : Jean-Luc Van Den Heede : « Le bateau, c’est un rêve » © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbiha

Arzon. Mille Sabords : Jean-Luc Van Den Heede : « Le bateau, c’est un rêve »

Jean-Luc Van Den Heede.


Le dernier vainqueur de la Golden Globe Race, Jean-Luc Van Den Heede, est le parrain de Mille sabords, salon du bateau d’occasion au port du Crouesty (Arzon). Il y présentera un film sur ce tour du monde « à l’ancienne », sans technologie moderne. Une épreuve décalée, comme son patron. Entretien.


Votre palmarès est long comme le bras. Quel sens a votre présence comme parrain de Mille sabords, ce salon dédié aux bateaux d’occasion ?

C’est un salon que j’aime bien. C’est une opportunité extraordinaire de comparer les bateaux. C’est un salon important pour moi qui, pratiquement tout le temps, ai acheté des bateaux d’occasion.


Votre présence ne dénote donc pas au milieu de particuliers, d’amateurs…

Moi, je suis un amateur aussi ! J’ai démarré comme tous les gens qui vont être là pour acheter des bateaux. J’en ai acheté vingt dans ma vie, dont quinze d’occasion. Mon dernier bateau, je l’ai acheté d’occasion. Même chose pour le précédent avec lequel j’ai fait mon tour du monde.

En plus d’être navigateur, vous êtes conférencier, écrivain… C’est une nécessité liée à l’évolution de votre profession ou ce sont des besoins que vous ressentez ?

On m’a demandé de venir témoigner, raconter comment j’y arrive, expliquer mes « recettes ». J’en ai fait une, deux, puis trois. J’ai structuré mon discours, je l’ai travaillé avec des professionnels. J’en ai fait plus d’une centaine aujourd’hui.

Vous y racontez votre parcours ?

Oui, mais je souhaite aussi faire passer des messages. Je ne parle pas business ou boulot, mais plutôt comment j’ai solutionné tel ou tel problème. J’encourage mon public à l’optimisme et à voir plutôt le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide.

Moi, je ne parle que de bateau mais les gens font la relation avec ce qu’ils vivent en entreprise.

C’est du développement personnel adapté à la mer…

Absolument. Moi, je ne parle que de bateau mais les gens font la relation avec ce qu’ils vivent en entreprise. Dans la préparation, dans la façon de régater, de préparer un bateau en solitaire… Il y a des tas de similitudes avec la vie en entreprise.

Mille sabords met en place un pôle sécurité. L’attrait pour la plaisance s’accompagne aussi de comportements parfois dangereux. Vous le constatez aussi ?

Je pense qu’il y a une prise de conscience assez importante. En mer, finalement, la proportion d’accidents est assez faible si on compare aux voitures.

Quelle est l’actualité sportive de Jean-Luc Van Den Heede ?

Je viens de racheter un bateau de course-croisière. Je compte, l’année prochaine, faire les régates sur la façade Atlantique. Ces épreuves ne sont pas très médiatisées mais elles sont difficiles à gagner. J’aime bien mettre au point un bateau pour en tirer la quintessence.

Le titre de votre dernier livre c’est « Le dernier loup de mer ».

J’espère quand même ne pas être le dernier ! C’est vrai que je détonne : aujourd’hui, il n’y a qu’une chose qui compte, c’est la vitesse. Les bateaux volent. Ce n’est pas l’image que j’ai du bateau. La mienne est plus classique, c’est le bateau qu’on peut faire par tous les temps. Quand je suis en compétition, j’aime qu’on soit tous à armes égales.

Les bâtiments de la Coupe de l’America, je ne comprends même pas comment ça marche ! (rires) Ils n’ont plus de quilles.

Peut-on comparer ce que vous avez fait sur la Golden Globe Race et ce que font des marins plus jeunes sur des embarcations qui « volent » sur l’eau ?

Non. Si j’avais 30 ans de moins, sûrement que j’en serais. Mais aujourd’hui, je ne suis pas capable de mener un bateau de Vendée Globe. J’en ai tout à fait conscience. Je n’ai pas les compétences pour cela. Même chose pour les bâtiments de la Coupe de l’America. Je ne comprends même pas comment ça marche ! (rires) Ils n’ont plus de quilles. Des monocoques sans quille, c’est incroyable !

Quel regard portent sur vous ces jeunes navigateurs ?

Thomas Coville a fait la préface de mon livre. C’est vraiment très très bien écrit. Ils me regardent comme un ancien. Comme moi quand je regardais Tabarly ou Marcel Bardiaux La roue tourne. Les anciens ont ouvert la voie. Par exemple sur le Vendée Globe. On mettait 110 jours. Ils mettent moins de 80 jours. C’est énorme.

« Réalisez vos rêves d’enfants » est le slogan de cette 35e édition. Les vôtres ont-ils été réalisés ?

(Il s’exclame) Exactement ! Le bateau, c’est un rêve. Il y a des gens qui disent, « ça ne vaut pas le coup d’acheter un bateau parce que j’en fais huit jours par an, et je préfère le louer ». Je respecte ça. Mais, quand on possède un bateau, même si on n’en fait qu’un mois par an ou trois semaines, le reste du temps on en rêve. Naviguer c’est un rêve. Et moi, j’ai atteint tous mes rêves.

Pratique :
35salon Mille Sabords, du 31 octobre au 3 novembre 2019 au Port du Crouesty, à Arzon (lemillesabords.com). Le Dernier loup de mer, Stock, parution le 4 novembre 2019.


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/arzon 01-10-2019

Posté par JPL56 à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2019

Arzon. L’Amicale sportive d’Arzon relance le Trail du bord de mer

Arzon. L’Amicale sportive d’Arzon relance le Trail du bord de mer

Pierre-Loïc Kérino, Jean-Michel Desmars, Véronique Bourcier (secrétaire) et Philippe Monier (vice-président).

Pierre-Loïc Kérino, Jean-Michel Desmars, Véronique Bourcier (secrétaire) et Philippe Monier (vice-président)

L’Amicale sportive d’Arzon (AS) présidé par Jean-Michel Desmars a tenu son assemblée générale samedi soir au stade Yves-Chapron. Après avoir dressé le bilan de l’an passé le président a annoncé la reconduction du Trail du bord de mer. « Nous avons été sollicités par la mairie pour l’organiser, après l’arrêt de l’acivité de l’association qui l’organisait. Le Trail a monopolisé beaucoup de temps et ne nous a pas permis de nous organiser de la manière la plus optimale car nous ne connaissions pas du tout cette activité. Cette année, nous savons où nous mettons les pieds. Le Trail aura lieu le dimanche 12 avril 2020 et restera dans la commune. »

Six cents personnes ont participé au Trail et mobilisé une centaine de bénévoles. Quatre-vingt-dix adhérents évoluent au sein des trois sections que compte l’association (tir à l’arc, football, basket loisirs). Une nouvelle section, la pétanque, va voir le jour avec a sa tête Alain Ragot. « L’AS souhaite pérenniser le sport dans la commune. La toute jeune section, basket loisirs, animé par Julien Marnas, commence à prendre ses marques. Tous les jeudis, à 19 h, les joueurs s’entraînent au complexe sportif Yves Chapron. »

Le trésorier Pierre-Loïc Kérino a confirmé la bonne santé de l’association avec un solde positif de 2 489 €. « Cette somme va nous permettre de relancer le Trail l’année prochaine. Cependant, nous allons devoir trouver des sponsors. »

La section football, animée par le président, vient de souscrire un contrat d’assurance pour les joueurs en cas de blessure, avec seulement trois jours de carence. L’ensemble du bureau a été reconduit. Julien Marnas entre au bureau en qualité de secrétaire adjoint.

Ouest-France Publié le 02/10/2019 à 06h22

Posté par JPL56 à 19:01 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :