Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

16 avril 2019

Dégradations

Des séries de tags contre les résidents secondaires

Des tags contre les résidents secondaires ont été faits, dans la nuit de dimanche à lundi, à Damgan, ici sur la mairie.
Des tags contre les résidents secondaires ont été faits, dans la nuit de dimanche à lundi, à Damgan, ici sur la mairie. | OUEST-FRANCE

En pleines vacances de Pâques, bonjour l’accueil pour les « touristes »… Une série de tags pointant le nombre de résidents secondaires a sali les bâtiments de plusieurs communes : Damgan, Arzon, Sarzeau, Quiberon, Carnac…

Dans la nuit de dimanche à lundi, des gros tags roses ont été écrits sur la mairie de Damgan, ainsi que sur l’office de tourisme, les agences immobilières, les panneaux d’information municipale… Avec des chiffres qui, d’un premier abord, ne parlent pas d’eux-mêmes : 2 884 et 74 %.

Le panneau d’infos municipales de Damgan. | OUEST-FRANCE
Des tags contre les résidents secondaires ont été faits, dans la nuit de dimanche à lundi, à Damgan. | OUEST-FRANCE

Il s’avère que, comme dans d’autres communes ciblées durant le week-end, il s’agit du nombre de résidents secondaires et de résidences secondaires.

Des tags similaires ont été faits à Arzon, Sarzeau, Carnac, Quiberon, Saint-Philibert, Locmariaquer… Des plaintes ont été déposées et une enquête est en cours dans les gendarmeries.

Posté par portnavalo1 à 10:36 - EXPOSITIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 avril 2019

Aménagements

Moins de ronds-points pour un accès plus « aéré »

Le projet d’aménagement de la commune d’Arzon, prévoit une place aérée et la suppression du giratoire à proximité du Miramar.
Le projet d’aménagement de la commune d’Arzon, prévoit une place aérée et la suppression du giratoire à proximité du Miramar. | OUEST-FRANCE

L’esquisse des futurs aménagements des rues de Lenn-Vihan et du Petit-Mont, à Arzon, dans la presqu’île de Rhuys, vient d’être présentée aux riverains. Au cœur des débats, esthétique et sécurité.

Moins de giratoires, plus de verdure. La commune d’Arzon et le bureau d’études COE ont présenté l’esquisse des aménagements des rues de Lenn-Vihan et du Petit-Mont, mardi 9 avril 2019, lors d’une réunion publique.

Une soixantaine de riverains y a participé. Mais « l’esquisse des aménagements pourra encore être amendée », a déclaré le maire, Roland Tabart.

Plus de verdure

L’idée générale de ce chantier à 2 millions d’euros est de proposer des esplanades avec des espaces de verdure et de détente, aérés et esthétiques, tout en diminuant le rond-point du Crouesty et en supprimant les giratoires de la rue Lenn-Vihan.

Selon l’esquisse, la rue Lenn-Vihan comporterait des plateaux ralentisseurs, un cheminement pour les piétons et les cycles, et une chaussée modifiée pour la circulation des véhicules. La voie sera réduite avec des priorités a droite.

Et la sécurité ?

À ces annonces, la salle s’échauffe : « Avant l’installation des giratoires, c’était compliqué de circuler dans cette rue. Il faut absolument les laisser car au niveau sécurité, c’est très bien. Ils permettent de réduire la vitesse », lance un riverain.

Claude Bourin, adjoint aux travaux et pilote du projet, explique : « Les éléments émis lors de la première réunion publique ont été intégrés autant que faire se peut. L’idée d’un cheminement ou l’on sépare piétons, vélos, voitures avec quelques étapes pour se poser, a été retenue. La démarche est de redonner de la vue en intégrant des espaces ombragés. »

Un projet définitif, avec les séquences de travaux, sera présenté aux riverains. La première tranche, du calvaire de Lenn-Vihan au giratoire du Miramar, devrait débuter après le salon du Mille Sabords (du jeudi 31 octobre au dimanche 3 novembre 2019).

Posté par portnavalo1 à 11:35 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2019

SNSM

Max Jacobé quitte la barre de la SNSM d'Arzon

Max Jacobé, ici à bord de la vedette Félicien Glajean. Il fêtera, samedi 13 avril 2019, son jubilé et ses 36 ans de présidence à la station SNSM d’Arzon. 
Max Jacobé, ici à bord de la vedette Félicien Glajean. Il fêtera, samedi 13 avril 2019, son jubilé et ses 36 ans de présidence à la station SNSM d’Arzon.  | OUEST-FRANCE

Ils seront nombreux, samedi 13 avril 2019, à 10 h 30, sur le quai d’honneur de la capitainerie, pour fêter le départ du président de l’antenne locale de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM), Max Jacobé. Celui-ci a mené l’équipage pendant 36 ans.

Des souvenirs, en cinquante ans de bénévolat et trente-six ans de présidence, Max Jacobé en a des tas. Plaisancier, homme de mer, entrepreneur, expert maritime, toujours a l’écoute et proche des gens, il est entré à la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) d’Arzon, le 1er janvier 1969.

« À l’époque, nous étions cinq et il n’y avait pas beaucoup de moyens. Quand la sirène sonnait, nous prenions le premier bateau de pêche disponible. Nous faisions un peu avec ce que nous avions sous la main. L’important, déjà, c’était d’être disponible de nuit comme de jour pour sauver des vies », raconte Max Jacobé, pour qui l’expérience humaine sur le terrain est fondamentale.

C’est le président de station, Félicien Glajean, qui lui a mis le pied à l’étrier. Puis, en 1977, la vedette Vice-amiral d’Arcourt est arrivée. Il a navigué dessus pendant 28 ans avec son frère Patrick. Depuis 2003, c’est sur la vedette Félicien Glajean qu’il intervient en mer.

Un renouvellement permanent

Son rôle en tant que président a été de veiller à ce que tout se passe bien et à chercher des fonds, notamment pour suivre l’évolution technologie en matière d’aide à la navigation et de moyen de transmissions. « À l’époque, n’importe qui pouvait aider les gens dans la difficulté. Tandis que maintenant, cela ne suffit plus. Il faut des formations sévères et des recyclages permanents en secourisme. Dans les années à venir, les gens seront obligés de se former dans des centres. Le passage de témoins par le compagnonnage par l’expérience des anciens vis-à-vis des plus jeunes est, selon moi, la bonne école.  »

Et même avec le meilleur équipement, il n’échappe pas à l’obligation de résultat. « Il faut rendre des comptes, même en tant que bénévoles. Nous pouvons avoir un gars qui se blesse gravement ou perdre un homme à la mer. Cela oblige à beaucoup de rigueur, de discipline et de sécurité. Toutes nos missions se terminent par un débriefing, car parfois, c’est un peu   viril. »

« Je quitte une SNSM en pleine forme »

En 50 ans, il a tout vu, autant de situations chaudes, que de fausses alertes. Avant de partir, le président s’échine à provisionner pour le prochain bateau car sa durée de vie est de 30 ans. S’il réunit 250 000 € sur les 1 000 000 € que coûte un bateau neuf, il pourra compter sur l’appui de l’État et des collectivités.

Max Jacobé reconnaît qu’il ne va pas fermer complètement les volets, même si pour lui, président était le maximum qu’il pouvait faire. « La boucle est bouclée. Je quitte une SNSM en pleine forme ou tout est clair partout. Le bilan est bon car nous n’avons pas eu de problèmes humains et matériels   graves. »

Stéphan Claverie prend la suite

C’est Stéphan Claverie, 56 ans, commissaire en chef de la marine nationale à Lorient, qui va succéder a Max Jacobé au poste de président pour un mandat de six ans. Celui-ci devra gérer un équipage de 17 personnes dont l’âge est compris entre 27 et 62 ans. « L’avantage, c’est qu’il a embarqué comme canotier pendant trois ans avec les gars, dit de lui son prédécesseur. Il a laissé ses galons à terre et est très respectueux de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Cela fait plusieurs mois que je l’accompagne dans cette mission. Il va apporter de nouvelles idées. Et ça, c’est très bien. »

La SNSM est toujours en phase de recrutement. Elle propose d’ailleurs de former les bénévoles au matelotage, à la mécanique et la navigation.

Posté par portnavalo1 à 11:31 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2019

Nouveaux Arzonnais

La commune a accueilli ses nouveaux habitants

La soirée consacrée aux nouveaux arrivants a été suivie par une centaine de personnes à la Maison des associations.
La soirée consacrée aux nouveaux arrivants a été suivie par une centaine de personnes à la Maison des associations. | OUEST-FRANCE

Vendredi soir, les nouveaux habitants de la commune ont été reçus à la Maison des associations, par le maire Roland Tabart et une partie du conseil municipal.

Deux cents invitations ont été envoyées par la municipalité. En intégrant ces nouveaux Arzonnais, la commune compte aujourd’hui 2 100 habitants.

À travers des panneaux photographiques de 1945 à nos jours et une vidéo, les participants ont découvert ou redécouvert leur commune.

Roland Tabart a rappelé l’attractivité d’Arzon, de par ses mégalithes et sa baie, en annonçant un projet de candidature au patrimoine mondial de l’Unesco afin d’obtenir un label.

L’élu a ensuite répondu à quelques questions dans la salle. Certaines personnes souhaitaient en savoir un peu plus sur l’avenir du cinéma La Locomotive et sur la couverture de la téléphonie mobile d’Arzon. « Il est très difficile de trouver des entreprises pour effectuer les travaux. Nous espérons une ouverture le 1er juin. Quatre antennes mobiles sont déjà implantées ici. Deux nouvelles antennes seront installées prochainement, dont une à Kerners », a indiqué le maire.

Ils sont repartis avec les plans de la commune et les sentiers de randonnée et le programme culturel.

Posté par portnavalo1 à 19:40 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2019

Environnement

Port-Navalo : une carte postale fragilisée

 

L’érosion devient problématique sur la pointe de Port-Navalo, un des sports majeurs de la commune.L’érosion devient problématique sur la pointe de Port-Navalo, un des spots majeurs de la commune. (Le Télégramme/Loïc Berthy)

Un des sites emblématiques de la commune d’Arzon est-il en train de vaciller ? L’érosion manifeste qui touche la pointe de Port-Navalo pourrait amener, dans le futur, la municipalité à la couper à la circulation.

Au pied de la route qui surplombe la mer, de gros rochers témoignent de la force des éléments qui grignotent petit à petit le trait de côte. Un panneau a été installé pour avertir le passant qu’ici il y a danger. Plus loin, sur la promenade qui mène à l’ancien petit port de pêche, les cyprès semblent plantés dans un équilibre précaire. Aucun n’est encore tombé, mais un spécimen a dû être abattu. « Ces arbres ont été plantés il y a 80 à 100 ans. Ils arrivent à la fin de leur cycle de vie. La question est de savoir par quoi on les remplacera », explique Stéphane Carrey, l’employé référent de la commune, sur les questions qui touchent à l’environnement. Des tests de résistance sont effectués sur les arbres, quand il y a un doute, mais avec parcimonie, parce que tout cela à un coût. Pour le maire Roland Tabart, c’est l’intégrité même du site qui pose question. « On se demande si à moyen terme, on ne sera pas obligé d’interdire les voitures. L’érosion est tellement marquée qu’elle peut remettre en question la circulation sur cette partie de la commune. Le maintien de la qualité du site est essentiel, car c’est une des cartes postales d’Arzon ». Sur les poteaux en bois qui jalonnent la route, les marques de bitume montrent que la route s’est déjà un peu affaissée.

Changement des vents dominants

Le sujet préoccupe à ce point le maire, qu’il en avait fait part à ses collègues élus, lors du dernier conseil de Golfe du Morbihan Vannes agglomération, ses propos résonnant dans une indifférence polie. Sans doute parce que, hormis peut-être la commune du Tour-du-Parc, Arzon est l’une des seules confrontées à ce point à l’érosion de son trait de côte. Ce phénomène frappe aussi de plein fouet la pointe de Bilgroix. Plusieurs facteurs concourent à cette situation. Depuis dix ans, on a constaté un changement des vents dominants qui sont désormais majoritairement orientés nord-nord-est. L’effet de ressac, conjugué au ruissellement des eaux de pluies et à la force abrasive du vent, fragilise petit à petit certaines franges de la côte. Et puis il y a la fréquentation des sentiers côtiers. « C’est la première activité de loisirs sur la commune, avant le nautisme. On est un peu victime de notre succès » note Didier Bernat, le maire adjoint à l’environnement. Par mesure de précaution, la commune avait interdit à l’Ultra-Marin, le raid qui fait le tour du Morbihan, d’emprunter les pointes de Kerners et de Saint-Nicolas, l’an dernier. Une décision qui pourrait être renouvelée. « Pour Kerners, c’est sûr. Pour Saint-Nicolas, nous verrons si la situation s’est améliorée où non » prévient Roland Tabard.


© Le Télégramme 

Posté par portnavalo1 à 10:58 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2019

La Criée

Une exposition pour les curieux de nature

« Curieux de nature » est le nom de l’exposition visible jusqu’au 23 mars à la criée de Port-Navalo.
« Curieux de nature » est le nom de l’exposition visible jusqu’au 23 mars à la criée de Port-Navalo. | OUEST-FRANCE

L’exposition empruntée à l’Espace des sciences de Rennes explique au travers de plusieurs panneaux la biodiversité des milieux. Plus de 800 personnes ont déjà visité cette exposition, organisée par Arzon Événements.

Jusqu’au 23 mars, du mercredi au samedi de 14 h à 18 h, à la criée de Port-Navalo. Gratuit.

Posté par portnavalo1 à 10:56 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2019

Cinéma La Locomotive

les travaux du cinéma n'ont toujours pas commencé.

2 mois de retard par rapport aux prévisions.

Ce retard serait dû à l'absence de réponse pour le lot charpente lors de l'appel d'offre.

Selon une source municipale, une entreprise de charpente se serait engagée et les travaux pourraient débuter à la mi-mars.

L'ouverture annoncée fin Avril  par le maire n'aura pas lieu. 

Il reste à espérer une ouverture en juin avant la saison estivale.

Avec la fermeture définitive du cinéma "Le Richemont" dans les jours prochains, la presqu'île sera privée de cinéma jusqu'à la réouverture de La Locomotive.

Nous espérons qu "Arzon Événement",en charge du projet cinématographique, mettra tout en oeuvre pour donner au cinéma réhabilité une dimension distractive et culturelle à dimension intercommunale.

Posté par portnavalo1 à 15:24 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Grande Plage de Port-Navalo

Les travaux ont débuté ce lundi 4 mars entre la Grande Plage de Port-Navalo et le square de Poulprier pour réaliser l'esplanade paysagère l'esplanade paysagère sans voiture.

20190304_161806

20190304_161714

img087

Posté par portnavalo1 à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]