Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

14 septembre 2018

Zostères et Bernaches

Golfe du Morbihan. La pêche à pied bénéfique pour les zostères ?

La pêche à pied détériore les herbiers du Golfe du Morbihan mais pourrait aussi paradoxalement participer à leur renouvellement. Une étude d'impact a été lancée.
La pêche à pied détériore les herbiers du Golfe du Morbihan mais pourrait aussi paradoxalement participer à leur renouvellement. Une étude d'impact a été lancée. | THIERRY CREUX

Et si la pêche à pied était finalement bonne pour les zostères du Golfe du Morbihan ? C'est la théorie développée par les représentants des 138 entreprises de pêche à pied professionnelle.

Suspectés depuis des années de déteriorer les herbiers et leurs zostère du Golfe du Morbihan, les pêcheurs à pieds professionnels ont lancé une campagne de prises de vues par drone avant et après leurs campagnes de pêche. Le comité départemental des pêches et des élevages marins souhaite ainsi mesurer de manière scientifique leur impact.

Comme les bernaches...

 

Les herbiers de zostères du Golfe du Morbihan sont très importants pour les bernaches qui s'en nourrissent. | Thierry CREUX

 Les premières constatations sont surprenantes : près de l'île de Boëd, leszones retournées par les pêcheurs ont vu leur population de zostère augmenter. Un constat confirmé par le maire de Séné et vice-président du Parc naturel régional, Luc Foucault. « C'est de bon augure pour les bernaches qui s'en nourrissent. Elles devraient être nombreuses cette année. »

Une des hypothèses à explorer : comme les oiseaux, les pêcheurs pourraient avoir un impact positif en travaillant le sol et permettraient leur dispersement et leur développement. « Néfastes ou bénéfiques, nous aurons des résultats d'ici à trois ou quatre ans », fait savoir Cap 2000.

Zones interdites et hippocampes 

Les herbiers de zostères sont le lieu de vie des hippocampes. | Nicolas Luy

 

En attendant, certaines zone du golfe restent interdites à la pêche à pied. L'an passé, dix pêcheurs à pied professionnels avaient été condamnés pour ne pas avoir respecté ces interditions qui permettent de protéger la biodiversité. Les zostères sont aussi le lieux de vie des hippocampes qui font eux aussi l'objet d'une étude scientifique.

Posté par portnavalo1 à 16:40 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Théatre

Du théâtre « contre le silence et l'hypocrisie »

Les Z'ArTmateurs terminent leur saison estivale en venant jouer la pièce à Arzon.
Les Z'ArTmateurs terminent leur saison estivale en venant jouer la pièce à Arzon. | 

« Notre démarche est un acte de réparation. La polyphonie des voix des comédiens sert à apaiser la blessure du silence. Nous essayons de comprendre les événements de ce monde traversé par une immense tragédie, explique Colette Arcaix, metteur en scène de la troupe des Z'ArTmateurs qui a créé la pièce Europaki ou les illusions de la désespérance, en 2016. Comment peut-on passer de liens d'amitié au déversement de la haine ? Le texte agit contre le silence et l'hypocrisie, pour la Liberté et l'Humanité. »

La pièce parle des migrants et s'intéresse aux problèmes tragiques que vivent des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants.

Les Z'ArTmateurs rassemblent dix-sept comédiens amateurs qui viennent de rentrer d'une tournée de huit jours dans le Sud de la France. Ils ont reversé 500 € à SOS Méditerranée.

Samedi 15 septembre, à 18 h, au bout de la plage du Fogeo, près du blockhaus. Le spectacle sera maintenu même en cas de pluie. Libre participation au profit des personnes en détresse

Posté par portnavalo1 à 11:34 - EVENEMENTS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2018

Santé des huîtres

Pour savoir si une huître est polluée, il faut prendre sa température

D’ici à quelques mois, les ostréiculteurs devraient en savoir plus sur l’origine
des bactéries qui viennent périodiquement infecter leurs huîtres.
D’ici à quelques mois, les ostréiculteurs devraient en savoir plus sur l’origine des bactéries qui viennent périodiquement infecter leurs huîtres. | THIERRY CREUX

Prendre la température des huîtres infectées par la bactérie Escherichia coli pour découvrir l’origine de leur infection, c’est l’étude lancée par le Parc naturel régional du golfe du Morbihan (PNR) et l’Université de Bretagne sud. Si les conclusions ne seront pas exploitables avant la fin de l’année, la méthodologie a été présentée à l’assemblée générale de Cap 2000. L’association réunit les conchyliculteurs, agriculteurs et pêcheurs du Morbihan depuis 18 ans pour leur permettre de travailler ensemble en bonne intelligence.

Prendre sa température...

Au centre des débats, la qualité des eaux qui reste fluctuante suivant les bassins-versants et les années, notamment à cause de la redoutée bactérie Escherichia coli peut être à l’origine d’intoxications alimentaires et donc d’interdiction de consommation des huîtres, moules et autres palourdes.

Rejets industriels, d’assainissement non collectif, de plaisanciers, d’élevages bovins ou porcins, leur origine est diverse. Pour les retrouver, le Parc s’est appuyé sur l’Institut de recherche Dupuy de Lôme. « Nous utilisons la spectrométrie pour déterminer la signature des bactéries et identifier leur origine. C’est un peu comme un code-barres qu’on va comparer à celui de bactéries collectées en amont et permettre d’identifier des similitudes », résume Olivier Sire, chercheur à l’institut dont les résultats sont très attendus par les professionnels.

Posté par portnavalo1 à 16:38 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 septembre 2018

journee du patrimoine

Découverte. Un patrimoine aux mille facettes

 

Le cairn sera ouvert tout le week-end.Le cairn sera ouvert tout le week-end.

Arzon propose pour ces Journées du patrimoine du samedi 15 et dimanche 16 septembre un programme très varié en partenariat avec Arzon évènements.

 Le patrimoine historique militaire. La criée de Port-Navalo : ouverture de l’exposition 1914/pa1918 (les arzonnais et la grande Guerre). Plaine du Fogéo : « Arzhon History Camp » avec une reconstitution d’un camp de la seconde guerre mondiale.

 Le patrimoine mégalithique. Petit Mont : le cairn sera ouvert gratuitement aux visiteurs avec des ateliers et démonstrations en archéologies expérimentales toute la journée.

 Patrimoine religieux. Eglise Notre Dame de L’Assomption (bourg). Chapelle Saint-Nicolas (Kerners)

 Patrimoine architectural. Pen-Castel : habituellement fermés au public, les combles du vieux moulin seront à découvrir.

 Propriétés privées. Jardin et puits au 18 rue de la gare à Port-Navalo, ouvert de 14hà 17 h tout le week-end.

Marches du patrimoine. Deux marches commentées autour du patrimoine local sont proposées. Les circuits pédestres « pierres du passé » seront animés par Myriam Le Moigne. En matinée de Bilgroix au Grah-niol de 10 h à midi. En après-midi de 14 h 30 à 18 h de Tumiac au Petit-mont.


© Le Télégramme 

Posté par portnavalo1 à 09:54 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2018

Elus du conseil municipal

Le groupe majoritaire éclaté, un nouveau groupe créé

 

C’est un nouveau groupe indépendant qui vient de se former au sein du conseil municipal. Ce feu qui couvait depuis le début de l’année a pris forme lundi 3 septembre par une déclaration émanant de trois conseillères : Isabelle Rondot, Martine Armange et Maryse Massulteau. Dans un bref délai, le nom du nouveau groupe sera publiquement révélé. En février dernier Yves Roussel avait agi de la même façon.


© Le Télégramme https

Posté par portnavalo1 à 16:30 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2018

Tour du monde écoresponsable

Ils bouclent un tour du monde zéro déchet à bord de leur bateau

Parti le 7 novembre 2016, l’équipage d’Ékolibri composé d’Igor, Brendan, Joachim et Robin est arrivé vers 14 h, ce samedi, au port du Crouesty à Arzon.
Parti le 7 novembre 2016, l’équipage d’Ékolibri composé d’Igor, Brendan, Joachim et Robin est arrivé vers 14 h, ce samedi, au port du Crouesty à Arzon.

Après 647 jours passés sur leur bateau dont 320 en pleine mer, Brendan, Igor, Joaquim et Robin sont de retour au port du Crouesty à Arzon, dans le Morbihan. Ils ont bouclé un tour du monde zéro déchet.

C’est un exploit dont ils se souviendront toute leur vie. Partis le 7 novembre 2016, du port du Crouesty à Arzon (Morbihan), à bord d’un Gin Fizz baptisé Ekolibri, quatre amis d’enfance ont retrouvé leur port d’attache ce samedi, sous les acclamations du public

 

L'arrivée de l'équipage d'Ekolibri était attendue vers 14 h ce samedi par de nombreux admirateurs, famille et amis en musique avec le Bagad de Rhuys. 

Ils ont été chaleureusement accueillis par leurs familles, leurs amis et le maire d’Arzon. « Votre horizon n’a pas de limite, c’est entre vos mains que sont nos demandes de demain, le devenir de la planète ! C’est le second équipage qui fait ce tour du monde zéro déchets au départ d’Arzon, vous êtes tous exceptionnels et vous avez des messages à faire passer et à transmettre », a-t-il souligné.

Trois océans, trente escales et zéro déchet

En vingt-deux mois de navigation, ils ont parcouru 30 000 miles nautiques, traversé trois océans et réalisé trente escales. "Notre objectif a été atteint. Au final, on a réduit nos déchets à hauteur de 99 %", rapportent Brendan, Igor, Joaquim et Robin, qui ont mené l’expédition « Sailing for change ». Mais ça n'a pas été de toujours facile.

Après 647 jours passés sur leur bateau dont 320 en pleine mer, Brendan, Igor, Joaquim et Robin sont de retour à Arzon. | Ouest-France

 "Dans les îles, cela a été compliqué, il y avait peu de produits frais ou alors très chers. On a dû acheter des bouteilles en verre et des conserves en métal. Alors qu’avant, nous faisions nos conserves à bord. Nous avons fabriqué notre crème solaire, nos déodorants et même notre dentifrice avec des copeaux de savon de Marseille, un peu de bicarbonate, trois gouttes d’huile essentiel de menthe et un peu d’eau chaude… Au début, ça fait bizarre, mais on s’habitue."

Un potager et des poules à bord

A bord, l'équipage avait même créé un potager. "On a eu des salades, quelques radis et des aromates essentiellement mais ce n’était pas concluant. Lors de nos escales, on faisait donc nos provisions de nourriture pour une semaine. On a pêché énormément de daurades."

Même les poules en ont mangé, car oui, il y avait des poules à bord. "C’était sympa de les avoir à bord. Elles nous tenaient compagnie. Elles ont picoré nos déchets et pondu des œufs. On s’est bien attaché à elles, elles avaient chacune leur caractère. On a laissé Marcel et Hardie à Tahiti chez des amis parce qu’elles n’étaient pas autorisées dans les ports du Pacifique. On en a adopté des nouvelles à La Réunion, Ginger et Blondie qui sont de retour avec nous."

 

Les deux poules réunionnaises n'ont pas été trop perturbées par cette arrivée tout en biniou et bombardes. | Ouest-France

"Les meilleurs amis du monde"

Les quatre copains rentrent comme ils sont partis : les meilleurs amis du monde ! "On a tous envie de rester dans l’environnement. On lance un appel sur notre page Facebook parce qu’on veut aider ceux qui auraient un projet similaire au nôtre. On envisage de créer une association pour centraliser toutes les données. On a déjà neuf porteurs de projet qui nous ont contactés."

Fin septembre, le bateau sera mis en vente. La fin d’une belle histoire.

Posté par portnavalo1 à 16:47 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Conseil Municipal

Débats houleux au conseil municipal, lundi soir

La séance du conseil a été agitée. Plusieurs sujets ont suscité de vifs débats entre les élus, notamment autour du dossier de la maison médicale et de la commission des finances.

L'approbation du procès-verbal du 25 juillet n'a pas fait l'unanimité. Gérard Labove s'est adressé au maire Roland Tabart: « Vous avez trouvé bon d'adresser un message en dehors de ce compte rendu, disant : « Notre devoir : le bien-être des populations (Insee, DGF, et touristique). A ce titre, au moment voulu, nous déclenchons un ensemble de moyens pour le recrutement d'un médecin. Le corps paramédical est lui aussi en attente d'un renfort médical pour réguler au mieux son activité. Je vous fais part de mon étonnement du vote de certains élus sur cet objectif central. Libre à chacun de se positionner pour le mieux-être de la population. »

Gérard Labove a fait remarquer au maire que la gestion du dossier de la future maison médicale est insatisfaisante et risquée, tant sur le plan administratif que relationnel, c'est pourquoi il ne cautionne pas le choix des projets de recrutement d'un médecin généraliste. Il a rappelé au maire que toute action doit rester dans le cadre de la légalité et que la fin ne justifie pas les moyens. « Le projet Cogedim aurait pu permettre un financement mixte, public, privé. Nous avions là un projet afin de permettre l'implantation de médecin ne coûtant rien à la commune. En 2014, vous avez choisi de dénoncer celui-ci en finançant directement des particuliers pour s'installer et cela à mes yeux ne peut être concevable que dans le cadre d'opération conventionné. Cela fait 56 mois que nous sommes pratiquement au même point. Voir s'installer des médecins dans le respect de la légalité fait partie de nos souhaits, mais sans risque de délits ou de favoritisme », a déclaré l'élu. Le maire a expliqué qu'il répondra le moment venu sur le départ de Cogedim.

Commission finances

Le maire a proposé au conseil municipal de compléter la commission des finances par « l'adjonction » de Catherine Leclerc en qualité de 5e adjointe et de voter par bulletins secrets. « Pouvez-vous nous expliquer en quoi, précisément, la qualité de 5e adjointe justifie-t-elle une présence à la commission des finances. Nous avons un conseiller délégué aux affaires sociales qui a la responsabilité d'un budget de 2 millions d'euros et vous ne le proposez pas à la commission des finances. Votre argument ne tient pas, votre argument est politique », a déclaré Philippe Sabatier.

Yves Roussel est intervenu en précisant que le conseil municipal ne peut modifier la composition des commissions en cours de mandat, sauf jurisprudence du Conseil d'État de novembre 2013. Dans deux cas mentionnés avec précision, les juges parlent seulement et strictement de « remplacement », ce qui juridiquement interdit toute autre possibilité et que donc en droit l'adjonction d'un conseiller, qu'il soit adjoint ou simple conseiller, est illégal si elle ne vient pas en remplacement d'un autre conseiller. « Vous bafouez une nouvelle fois la loi. La sagesse voudrait que vous retiriez cette question n° 3. Comme nous en doutons, nous faisons appel aux conseillers réunis autour de cette table en leur disant : « Ne vous retrouvez pas une troisième fois dans l'illégalité. »

Le maire a tout de même insisté pour que les élus procèdent au vote. La minorité a refusé, en rappelant que c'est illégal et qu'ils seront dans l'obligation d'engager un recours face à l'obstination du maire. Catherine Leclerc est intervenu pour demander au maire de retirer la question n° 3. Suite au brouhaha dans la salle, le maire a levé la séance, demandant aux responsables de groupe de le suivre dans son bureau. Les élus ont refusé. La séance a repris après quelques minutes.

Posté par portnavalo1 à 16:37 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2018

Amis de Port-Navalo

L'open de golf réunit 110 compétiteurs

L'open de golf, organisé depuis 10 ans, par l'Association des amis de Port-Navalo, a connu un grand succès, avec 110 compétiteurs. Marie Freyssineau de Saint-Nom-La-Breteche et Jean-Baptiste Breynaert ont remporté le tournoi. Les prix ont été remis par Pierre Tucoulat. La journée s'est achevée autour d'un pot de l'amitié.
L'open de golf, organisé depuis 10 ans, par l'Association des amis de Port-Navalo, a connu un grand succès, avec 110 compétiteurs.
Marie Freyssineau de Saint-Nom-La-Breteche et Jean-Baptiste Breynaert ont remporté le tournoi.
Les prix ont été remis par Pierre Tucoulat.
La journée s'est achevée autour d'un pot de l'amitié. |

Posté par portnavalo1 à 12:00 - ASSOCIATION - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :