Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

23 avril 2017

Hydrolienne 2

Une turbine pour rendre Pen Castel autosuffisante

Moulin à marée de Pen Castel au bord du golfe du Morbihan.
Moulin à marée de Pen Castel au bord du golfe du Morbihan.  | 

 

L'ancien moulin à marée de Pen Castel est classé depuis 1993. Le site est devenu un lieu culturel, mélangeant les arts et la beauté du paysage côté golfe.

La commune envisage d'y installer une turbine fonctionnant grâce aux mouvements des marées, ainsi qu'une pâle reconstituée, d'époque. Le bâtiment pourrait ainsi devenir autonome en énergie pour son éclairage et son chauffage. Un premier pas important dans la transition énergétique et en même temps un outil pédagogique pour les nombreux visiteurs de ce site.

La commune, porteuse de ce projet, sera aidée à 80 % par le ministère de l'Environnement et 20 % en fond propre. Lorsque l'installation sera faite, Arzon économisera 6 000 € par an d'électricité. Le projet pourrait être rentabilisé sur deux ans.

Posté par portnavalo1 à 09:27 - ENVIRONNEMENT - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2017

Hydrolienne

Une hydrolienne de poche au large de Port-Navalo

La Poséide sur la barge du Port de Port-Navalo.
La Poséide sur la barge du Port de Port-Navalo. | 

 

La Poséide 50 est une hydrolienne de poche. Une machine de 275 cm de long, 103 cm de large, 157 cm de haut avec une hélice de 50 cm de diamètre. Elle est facilement transportable et bardée de capteurs : inclinomètre, profondimètre, anémomètre...

Elle a été mise au point par les Bretons de Guinard Énergies pour évaluer le potentiel énergétique des courants marins et fluviaux. C'est celle qui a été mise à l'eau ce samedi au large de Port-Navalo. « Nous proposons des hydroliennes de différentes tailles et puissances, de 4 mètres de diamètre pour 250 kW, jusqu'à 8 mètres pour 1 mW », explique Vincent Mariette, directeur général de Guimard Énergie, en commentant les mesures retransmises en direct sur le bateau suiveur.

Des machines qui s'adaptent à tous les environnements, même les plus protégés, puisqu'elles peuvent aussi bien être posées sur les fonds marins que fixées à des barges en milieu fluvial. D'ici un an, une de ces turbines de 4 m devrait être immergée en Ria d'Etel.

Posté par portnavalo1 à 09:24 - ENVIRONNEMENT - Permalien [#]
Tags :

21 avril 2017

Notre avenir passe par l'écologie

Arzon. Au port, on prépare un avenir plus écologique

Vincent Mariette, directeur général de Guimard Énergie, expliquait aux passagers en direct le relevé transmis par l’hydrolienne Poséide 50, qui a été installée au large de Port-Navalo.
Vincent Mariette, directeur général de Guimard Énergie, expliquait aux
passagers en direct le relevé transmis par l’hydrolienne Poséide 50, qui
a été installée au large de Port-Navalo. | Ouest-FranceA
Arzon, le forum des énergies renouvelables, qui se déroule à la Criée, jusqu’au 3 juin, est l’occasion de discussions et d’expérimentations. Samedi 15 avril, lors de l’ouverture, une petite hydrolienne a été testée.

Ce samedi marquait l’ouverture du forum des énergies renouvelables à la criée de Port-Navalo. A cette occasion, une petite hydrolienne a été testée, en vue d’en accueillir une bien plus grande à l’avenir.

« On va être solidaire pour sauver le monde. Il n’y a pas de raison de se diviser sur le sujet des énergies. Il y a beaucoup à faire, et nous allons relever le défi tous ensemble, ici et chacun sur son territoire », déclarait le sénateur du Morbihan, Michel Le Scouarnec, en présence des représentants de Morbihan Énergies, du maire, des élus de la commune et du professeur Laurent Labeyrie.

De son côté Jo Brohan, président de Morbihan Énergie, a rappelé que les énergies fossiles ont une fin connue, d’où la nécessité de développer les énergies renouvelables : « Demain, juste après-demain, on aura une station hydrogène contenant le carburant du véhicule de demain. À partir du 15 juin, on va rouler à l’hydrogène dans le Morbihan », a-t-il précisé, enthousiaste.

Un seul mot d’ordre pour tous : « On est là pour échanger, pour expérimenter, pour voir si ça vaut le coup d’y aller ».

« Préparer l’avenir de nos enfants » 

Laurent Labeyrie, président de Clim’action, a rappelé l’accélération du changement climatique et sa gravité si rien n’était fait. « Nous nous devons de préparer l’avenir de nos enfants et petits-enfants », rajoutait le maire, Roland Tabart.

À disposition après les discours d’ouverture, un des bateaux du petit Passeur des îles pour assister à une première en France. La démonstration en réel de la production de courant d’une hydrolienne.

Une petite, « Poséide 50 », a été chargée sur la barge du port pour être mise à l’eau en direct et immédiatement produire de l’électricité. Les données étaient ensuite transférées sur le bateau suiveur. Une liaison radio a permis un commentaire tout au long de la navigation. Le courant a été simulé par le déplacement de la barge.

Les données permettent de prévoir une production d’électricité convertie jusqu’à 250 000 watts pour une hydrolienne de 8 m de diamètre, celles qui pourraient être envisagées dans le golfe du Morbihan. A titre d’exemple, une machine à laver consomme de 2000 à 3 000 watts. Trois personnes dans une maison de 70 m2 tout électrique consomment 27 000 watts par jour.

Le forum est ouvert au public jusqu’au 3 juin.

Posté par portnavalo1 à 09:21 - ENVIRONNEMENT - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2017

Immobilier

Presqu'île de Rhuys. Le marché immobilier repart à la hausse

Jean-Noël Gautier (agence Century 21 à Arzon), Xavier et Jérôme Bénéat (agence Bénéat-Chauvel à Sarzeau) et Julien Marnas (Agence Immobilière Durand).
Jean-Noël Gautier (agence Century 21 à Arzon), Xavier et Jérôme Bénéat
(agence Bénéat-Chauvel à Sarzeau) et Julien Marnas (Agence Immobilière Durand).
 | Ouest-France

 

Depuis l’année dernière, les ventes immobilières ne cessent d'augmenter sur la presqu’île de Rhuys. Le premier trimestre de 2017 est même exceptionnel selon les spécialistes du secteur.

Le début d’année est inédit pour l’immobilier sur la presqu’île de Rhuys. Alors qu’habituellement, le marché est calme à cette période, les premiers mois de l’année ont échappé à la règle. « Le volume de transaction a augmenté de 5 à 10 % par rapport à l’an dernier », constate Marc Dupuy, notaire à Sarzeau et président de la Chambre des notaires du Morbihan.

Taux bas, prix stables

Première raison d’une telle reprise, la faiblesse des taux d’intérêt. « Il est aujourd’hui possible d’emprunter sur quinze ans à un taux inférieur à 1,5 % », souligne Marc Dupuy.

La seconde raison est à trouver dans la stabilité des prix. « Après quelques années de baisse, les prix se sont stabilisés, et repartent maintenant à la hausse. Les consommateurs sentent que c’est le bon moment », explique le notaire.

La majorité des acquéreurs viennent de l’extérieur de la presqu’île. Selon Julien Marnas, gérant de l’agence immobilière Durand de Sarzeau, ils sont principalement originaires de trois villes : « Paris, Rennes et Nantes. »

Des différences

À Arzon, « on observe une reprise de la résidence secondaire », note par exemple Marc Dupuy. À Sarzeau, il est dopé par le logement principal neuf.

À Saint-Gildas-de-Rhuys, « le marché du secondaire repart bien, comme à Arzon », assure Marc Dupuy. L’offre d’appartements étant très faible, les transactions concernent principalement les maisons.

À Saint-Armel, les résidences principales et secondaires se répartissent équitablement.

Au Tour-du-Parc, les biens anciens, accueillant majoritairement des résidences principales, se partagent la plus grande partie du marché.

Posté par portnavalo1 à 19:56 - INFORMATIONS - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2017

Trail du bord de mer

Le trail du bord de mer a réuni 800 coureurs, dimanche

Malgré la compétition, les coureurs franchissent la ligne d'arrivée avec le sourire.
Malgré la compétition, les coureurs franchissent la ligne d'arrivée avec
le sourire.  | 

 La 9e édition du trail du bord de mer, organisée par l'association Rhuys running, limitée à 800 coureurs, avait lieu ce dimanche, avec un départ sur le Port du Crouesty.

Sur un site magnifique, un parcours marathon 42 km, puis un de 28 km et un autre de 15 km, faisant le tour de la commune, empruntant les chemins et les sentiers de bord de mer. Un parcours découverte de 6 km était également disponible.

800 € récoltés

Chaque année, l'événement soutient une action différente. Cette année, un euro sur chaque participation, donc 800 €, ont été reversés au profit de l'association Rêves de clown qui accompagne dans les hôpitaux et cliniques les enfants jusqu'au bloc opératoire.

Les coureurs sont partis tôt, dimanche, avec un départ du marathon de Rhuys 42 km, à 7 h. Les deux autres courses ont suivi un peu plus tard dans la matinée.

Le maire, Roland Tabart, a demandé aux organisateurs de travailler l'année prochaine, en toute sécurité et respect de la nature, pour pouvoir accueillir 1 000 participants. La satisfaction était totale du côté des organisateurs comme du côté des participants, qui chaque année sont de plus en plus nombreux.

Posté par portnavalo1 à 19:45 - EVENEMENTS - Permalien [#]
Tags :

Fiche d'inscription Vide Greniers

img012

img013

Posté par portnavalo1 à 19:39 - ASSOCIATION - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2017

Pâques

-tampon-bois-artemio-joyeuses-paques

Le Conseil d'administration des Amis de Port-Navalo souhaite de belles fêtes de pâques à sesadhérents et aux lecteurs du blog

Posté par portnavalo1 à 08:31 - ASSOCIATION - Permalien [#]
Tags :

Energies de demain

Un forum sur les énergies renouvelables à la Criée

Laurent Labeyrie et Christine Adolphe se sont retrouvés devant la Criée de Port-Navalo. À cet endroit, partira la petite hydrolienne sur la barge de la capitainerie, pour un essai expérimental.
Laurent Labeyrie et Christine Adolphe se sont retrouvés devant la Criée
de Port-Navalo. À cet endroit, partira la petite hydrolienne sur la barge
de la capitainerie, pour un essai expérimental.  | 

 Le forum aura lieu du 15 avril au 5 juin. Il vise à accroître la participation citoyenne locale et à impliquer le public à la réflexion. Au programme : démonstrations, expositions et témoignages.

Du 15 avril au 5 juin, à la Criée de Port-Navalo, le public pourra échanger, partager et comprendre les hydroliennes et les énergies renouvelables possibles dans le golfe du Morbihan.

« Jusqu'à présent, les projets industriels passent par la réglementation puis par l'enquête d'utilité publique, ce qui est souvent source de conflit. Face aux enjeux climatiques, il faut faire quelque chose », témoigne Laurent Labeyrie, président de Clim'action Bretagne Sud, ancien directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et spécialiste des changements climatiques.

En partenariat avec la commune, le Parc naturel régional du golfe du Morbihan, Morbihan Énergies, l'Université Bretagne Sud et la région Bretagne, ils ont eu l'idée de commencer par associer les habitants aux choix, de les amener à comprendre, à échanger et à partager les enjeux qui y sont associés.

Une hydrolienne de 2,8 t

La sensibilisation au développement des énergies renouvelables est déjà bien présente sur le territoire. Ce forum vise à accroître la participation citoyenne locale, l'impliquer dans la réflexion des grands objectifs qui la concerne.

Dans l'objectif de cheminer vers une autonomie énergétique aux alentours de 2030, l'éventuel développement des hydroliennes peut en faire partie. Tout au long de cette période, des rencontres, des expositions, des présentations de projets seront proposés.

« Nous avons en face de nous le challenge du réchauffement climatique et la nécessité du changement, qui ne peut se faire qu'en confiance à tous les niveaux », souligne Laurent Labeyrie. « Nous allons faire venir cette semaine une hydrolienne de 2,8 tonnes, qui sera exposée devant la Criée, et une petite hydrolienne sera testée en mer samedi au moment de l'inauguration », explique Christine Adolphe, adjointe en charge de l'environnement.

Échanger avec des scientifiques

Avec Christophe Laly, directeur de Morbihan Énergie, ils souhaitent entraîner tout le monde dans la réflexion avant d'agir. Expliquer, par exemple, aux marins-pêcheurs que les hydroliennes ne sont pas forcément néfastes pour la pêche, car les hélices sont 20 à 30 m sous l'eau.

« C'est important que les gens se déplacent, expliquent leurs craintes et échanges avec des scientifiques, précise Laurent Labeyrie. L'UBS de Vannes sera là, tout comme le collège Agrocampus de Rennes et l'École Centrale de Nantes. »

Posté par portnavalo1 à 08:30 - ENVIRONNEMENT - Permalien [#]
Tags :