Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

09 juin 2013

la Panhard Mauve

Vous vous souvenez d'Annie, la fille du Club  ...

Elle nous raconte un fait divers qui aurait pu avoir de graves conséquences . Regardez bien la photo que vous pouvez aggrandir, vous comprendrez mieux ce qui s'est passé . Cette photo est très intéressante . Merci Claude, tu as toujours en magasin le document qui convient!  C'est la plage des étés 1951 ou 1952. Il y a deux portiques car en effet dès 1949  existait le portique en bois peint en  vert et surmonté d'une inscription " les Rochers " tenu d'abord par Mr et Mme Moisan puis en 1950 par Monsieur Lasilier.. C'est dans ce club que nous avons commencé  nos premières activités de plage . A l'arrivée de Monsieur Loudes en 1950 les deux clubs ont fusionné, devenant le "Club des Marsouins" .                                                

plage"Un épisode dont certains se souviennent peut-être. À cette époque le mur en pierres délimitant l’espace de la plage sur toute sa longueur n’existait pas. C’était une dune qui descendait en pente douce et faisait corps avec la plage. En haut, une esplanade où se garaient les voitures, comme sur le parking bitumé d’aujourd’hui.

Un après-midi, une des voitures stationnées en haut de la dune s’est mise en route toute seule, sans son chauffeur au volant : avait-il mal serré le frein à main ? Toujours est-il que la Panhard a dévalé la dune, traversé les installations du club, passant sous le petit portique dont elle a sérieusement bousculé les agrès – la balançoire surtout. Elle aurait pu continuer sa course jusqu’à la mer si elle n’avait été stoppée net par les poutres qu’elle a cependant un peu défoncées et qui lui ont en retour froissé le capot. J’ai vu la voiture glisser car j’ai été alertée par les cris de ma mère qui s’efforçait d’éloigner les enfants du club de la trajectoire de cette maudite auto.

panhard_mauve_nbJe la revois : c’était une Panhard mauve pâle. Son propriétaire était sur la plage, il est accouru, mais trop tard, sa voiture s’était déjà encastrée sous la grande poutre. Ma mère choquée, était livide, et nerveusement n’arrêtait pas de répéter en boucle : ʺQuelques minutes avant il y avait une gamine sur la balançoire…ʺ On n’ose en effet imaginer le drame de la fillette emportée par la voiture ! Je crois me souvenir que c’est le garage Pilon qui est venu dans la soirée tirer le propriétaire de ce mauvais pas, en extirpant du sable la voiture avec le treuil de sa dépanneuse garée en haut de la dune. On a vu la Panhard remonter lentement à l’envers – comme à contrecœur - vers le parking de l’époque. Mon père fut quitte pour changer le pilier soutenant à la fois la poutre moyenne et la grande, endommagé dans l’aventure. Plus de peur que de mal…mais ce n’était pas banal !

                                                                                                                                                      Annie L.B

racontez vos souvenirs   : hervejan@amisdeportnavalo.fr

Posté par janerve à 23:04 - SOUVENIRS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur la Panhard Mauve

Nouveau commentaire