Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

12 janvier 2014

Comment évolue la population de la presqu'île?

Démographie : Jusqu'à 50 % de plus de 60 ans !

Sarzeau - 08 Janvier OUEST-FRANCE

Guy Toureaux livre une analyse sans concession des chiffres INSEE issus du dernier recensement de la population de la communauté de communes de la presqu'île de Rhuys.

Le premier élément qui apparaît est la baisse assez forte de la progression démographique annuelle observée pour quelques communes entre les recensements 1990-1999 et celui qui vient d'être fait (évolution 2006- 2011). Arzon qui connaissait une progression annuelle de + 1,7 % passe à - 0,6 % ; Saint-Gildas-de-Rhuys de + 2,6 % passe à + 0,8 % et Sarzeau qui progressait de 2,4 %, n'arrive plus qu'à une croissance de + 1,5 % par an ; ces trois communes ont un solde naturel négatif. Par contre, Saint-Armel passe de + 0,7 % à + 1,2 % et Le Tour Du Parc de + 1.1 % à + 3 % avec des soldes naturels légèrement positifs.

Une population qui vieillit...

Les-personnes-âgées-ont-de-l’avenir

Le solde naturel est très largement négatif en presqu'île. À Sarzeau de Novembre 2012 à fin octobre 2013, on a comptabilisé 40 naissances et 115 décès ; en 2004, c'était encore 68 naissances. Le nombre de naissances annuel entre 2001 et 2011 a baissé de 40 % passant d'une moyenne de 75/80 à une quarantaine.

Autre élément fondamental, c'est le vieillissement de la population. En 2009, à Arzon, les habitants de plus de 60 ans représentaient 51 % de l'ensemble (40 % en 1999) ; 50 % à Saint-Gildas (40 % en 1999) ; 44 % à Sarzeau (32 % en 1999) ; 33 % au Tour-du-Parc (30 % en 1999) et 33 % à Saint-Armel (25 % en 1999).

L'accroissement de population en presqu'île, même désormais assez faible, est dû essentiellement à un solde migrateur important. Celui-ci est le fait d'une population de « retraités » qui s'installe majoritairement au plus près de l'agglomération vannetaise. Le dégradé observé d'Arzon à l'Ouest vers Saint-Armel et le Tour du Parc à l'Est est assez éloquent. Plus on s'éloigne de Vannes, moins la population s'accroît jusqu'à être négative à Arzon trop éloignée.

Le ralentissement observé de cette croissance démographique, quand ce n'est pas même une régression, a son origine dans plusieurs facteurs qui se retrouvent dans d'autres communes littorales proches : éloignement trop important de la « grande ville » ; isolement ; manque de transports en communs « à la carte » ; présence majoritaire de résidences secondaires (phénomène peu attrayant pour qui veut s'installer à l'année) ; manque de « vie » hors saison, synonyme d'ennui ; communes trop marquées comme importants pôles touristiques de haut niveau ; trop grande inégalité entre les classes d'âge, majoritairement âgée.

Des foyers à revenus confortables

L'impact des nouvelles règles intégrées aux PLU sera fort. Les espaces constructibles se raréfiant, on assiste à une hausse des prix du foncier. Ce qui en réservera l'acquisition à des catégories sociales aisées : la fracture sociale et territoriale en presqu'île va donc s'accentuer.

Un autre impact des documents d'urbanisme sera de densifier l'habitat au maximum. Cela ne correspond peut-être pas aux demandes de diverses catégories sociales qui veulent de « l'espace », ceci étant assez net dans les communes peu étendues et très urbanisées (Arzon) mais de moindre importance dans les communes où l'habitat reste assez dispersé (Sarzeau).

La situation fiscale actuelle en presqu'île (chiffres INSEE 2010) est aussi caractéristique de ce phénomène. Alors que dans les communes périphériques au Nord-Est de Vannes, la proportion de foyers imposables est d'environ 52 %, elle est de 62 % en presqu'île. Les revenus nets moyens déclarés vont de 36 000 € à 43 000 €, soit 10 000 € de plus que dans ces communes du Nord et de l'Est de Vannes. Ceci n'empêche pas qu'une partie assez importante des habitants de la presqu'île sont déclarés non imposables avec des revenus nets déclarés moyens de 11 000 €.

Les fractures sociales et territoriales se creusent entre un littoral « aisé » et la partie Nord et Est du pays vannetais.

Si la presqu'île reste une terre attractive au niveau saisonnier et touristique, elle ne l'est plus pour les catégories sociales jeunes aux revenus moyens ou faibles. Le restera-t-elle encore longtemps pour les catégories plus âgées ?

Les candidats aux municipales auront certainement à s'interroger sur les conséquences d'un tel phénomène et à présenter des propositions innovantes en matière de capacités d'accueil des communes de la presqu'île. »

Posté par portnavalo1 à 11:20 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Comment évolue la population de la presqu'île?

Nouveau commentaire