Marais de Saint-Armel. Le paludier va quitter Lasné pour Sarzeau

Le paludier de Lasné à Saint-Armel va quitter le marais de 31 hectares en octobre. Il envisage de remettre en état une saline à Truscat dans la commune voisine de Sarzeau.
Le paludier de Lasné à Saint-Armel va quitter le marais de 31 hectares
en octobre. Il envisage de remettre en état une saline à Truscat dans la
commune voisine de Sarzeau.

Le paludier de Lasné à Saint-Armel va quitter le marais de 31 hectares en octobre. Il envisage de remettre en état une saline à Truscat dans la commune voisine de Sarzeau.

Le paludier de Lasné à Saint-Armel va quitter la saline de 31 hectares en octobre prochain après une dernière récolte.L’épilogue d’un conflit avec le conseil général propriétaire des lieux qui remonte à 2010. Olivier Chenelle a finalement obtenu le droit de rester jusqu’à la fin de son Autorisation d’occupation temporaire.

De 5 à 7 ha à Truscat à Sarzeau

Le paludier et sa compagne ont déjà un autre projet en tête. Ils envisagent de remettre en état une saline d’une superficie de 5 à 7 ha dans la commune voisine de Sarzeau. Sur la presqu’île de Truscat précisément. « Le projet commence à prendre forme », confie Olivier Chenelle.

Première récolte en 2016 ?

Il s’agit d’un marais privé qui appartient depuis des générations aux ayants droit de la famille de Francheville.Première récolte espérée sur la future saline dès l’été 2016