<$BlogItemShareWidget$>Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

11 mai 2015

Vélo couché

Des drôles de vélos sur le port du Crouesty tout le week-end

Vendredi matin, le premier groupe de vélocouchés s'est élancé du port du Crouesty.
Vendredi matin, le premier groupe de vélocouchés s'est élancé du port du Crouesty. | 

 

Sur le port du Crouesty a eu lieu ce week-end, le troisième rassemblement des vélocouchés, manifestation officielle de l'Association française de vélocouchés (AFV).

Un événement organisé avec le club local, le Vélo loisir arzonnais, Arzon animation et la mairie. Deux possibilités de parcours : 45 km et 75 km le vendredi et 58 km et 73 km le samedi.

L'association française du vélocouché, créée en 2003, compte 252 adhérents. Il y a 97 inscrits à ce rassemblement avec des adeptes venant de Belgique, du Nord, du Centre, mais également des« pédaleurs libres » venus par curiosité.

Pascal André, lui, est arrivé de Ploërmel en vélomobile, il venait déjà de faire 80 km dans son engin jaune très aérodynamique. « J'ai eu des problèmes de dos et je ne pouvais plus faire de vélo droit, confie-t-il. J'ai découvert le vélocouché. Certains pensent que ce sont des vélos pour handicapés mais pas du tout. On a une sensation de vitesse, on peut atteindre 90 km/h. Il y a une dizaine seulement de vélos carrossés dans le Morbihan », précise-t-il.

Le petit Arthur, est venu derrière son papa en tandem couché. A 4 ans, il sait déjà pédaler. Certains précisent qu'ils font jusqu'à 170 km facilement par jour à 27 km/h le vélo chargé de bagages pendant leurs vacances.

Le rameur fou

Le président Sébastien Courteille de l'AFV et le président Jean-Claude Marcos du VLA étaient bien sûr du voyage. On peut admirer le seul vélo en France ou on rame au lieu de pédaler, il n'a pas de chaîne et se prénomme « Le rameur fou ».

Le propriétaire de Vélofasto à Acigné en Ille-et-Vilaine propose pendant les deux jours des essais. « Cette pratique du vélo est tout aussi physique, même si ces engins peuvent également être équipés d'une assistance électrique. » Ils coûtent de 1 600 € à 8 000 €, tout en carbone.

« Il y a un vélo pour répondre à chaque besoin : route, VTT, ville, randonnée... Nombreux sont ceux qui s'en servent pour aller travailler ou pour partir en vacances, cela se développe et attire la curiosité », observe-t-il.

Le doyen de ce rassemblement a 85 ans. Pour lui comme pour les autres, c'est un moyen de se déplacer et de prendre du plaisir de manière très originale.

Posté par portnavalo1 à 09:17 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Vélo couché

Nouveau commentaire