Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

21 décembre 2015

Rattachement à Vannes Agglo

Les élus disent oui au rattachement avec Vannes Agglo, mais...

Le conseil municipal s'est prononcé majoritairement en faveur de la fusion mais pas à n'importe quel prix. Le maire exige la mise en place d'une organisation territoriale décentralisée.

Lundi soir, chacun a pu s'exprimer en ce début de conseil municipal, le dernier de l'année, sur le schéma de coopération intercommunale.

La volonté affichée du gouvernement est de diminuer le nombre d'intercommunalités, pour réduire les dépenses, en relevant le seuil à 15 000 habitants. La Communauté de communes de la presqu'île de Rhuys (CCPR) n'en compte que 13 600, d'où l'obligation de se rattacher à une autre intercommunalité. Le préfet a proposé la fusion de la CCPR avec Vannes Agglo et Loc'h communauté.

Oui, mais des conditions...

Des réunions d'informations ont eu lieu et un courrier a été envoyé le 20 octobre par le préfet à tous les élus. Une réponse des municipalités est attendue avant le 20 décembre. Sarzeau et Le Tour-du-Parc ont ratifié le rattachement à l'unanimité, Saint-Armel a refusé, Saint-Gildas et la CCPR se prononceront le 17 et le 18 décembre.

Roland Tabart a lu la délibération approuvant le principe de la fusion mais en listant les exigences. « Il n'est pas question que Vannes Agglo absorbe la presqu'île. Toutes les instances seront dissoutes pour ensuite recréer une nouvelle intercommunalité. Arzon restant fidèle à sa personnalité et à sa capacité d'exigence. Nous demandons la prise en compte de trois pôles différents : les communes rurales, les communes fortement urbanisées et les communes du littoral, et par conséquent la demande d'une mise en place d'une organisation territoriale agglomération décentralisée au travers de plusieurs pôles de proximité répartis sur tout le territoire en fonction des spécificités de chacun. »

Nombreux sont les élus qui ont pris la parole sur ce sujet. Certains ont souhaité exprimer leur désaccord, soulignant que ce n'était pas la peine de leur demander leur avis « puisque tout était déjà décidé en amont », ou qu'il y avait encore « trop d'interrogations et des peurs d'être noyé » dans cette fusion.

« Un mariage forcé »

« Le mariage « forcé » avec Vannes Agglo est vécu comme une fatalité incontournable, malgré les affirmations d'une large concertation. Aucun d'entre nous n'y peut quelque chose et doit pourtant se prononcer sans avoir connaissance de la moindre ligne de ce contrat de mariage », explique Christine Adolphe.

D'autres ont voté oui, en déplorant cependant qu'il n'y ait pas eu auparavant une étude financière. Pour le maire, « certains ont des états d'âme mais on ne peut pas faire de la politique ou du management avec des états d'âme. Je dis oui mais avec des exigences et notamment avec un projet de territoire. Nous sommes le 2e port de l'Atlantique. Port-Navalo et Kerners, c'est 1 000 places de mouillage côté Golfe. On a Pierre et Vacances, Pro BTP, le Miramar et bien d'autres, des investisseurs qui viennent potentialiser la marque Arzon. Nous sommes le 9e contributeur du Parc naturel régional (PNR) et nous sommes en 7e ou 8e position comme leveurs d'impôts sur toutes les communes. Nous avons sûrement la compétence, la force et la loyauté pour nous exprimer dans cette nouvelle intercommunalité. »

Onze élus ont voté pour, y compris le maire, un s'est abstenu et sept ont voté non, dont trois adjoints : Christine Adolphe, Marie-Thérèse Bénéat-Zeilani et Stéphane Hautin.

Posté par portnavalo1 à 15:11 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Rattachement à Vannes Agglo

Nouveau commentaire