Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

23 janvier 2016

Sirène

     

P1070801

                                                                                                                                              Il est des silences assourdissants. Depuis qu'elle s'est tue , la sirène n'en finit pas de faire du bruit , du reuz comme on dit chez nous .

Il ne s'agit nullement de polémiquer , mais simplement de dire son sentiment sur cette curieuse impression qui se niche dans nos entrailles lorsque la sirène retentit.                                           Arzon comme toute commune littorale a son bataillon de Pompiers et de Sauveteurs en Mer . Savoir qu'ils partent pour nous secourir est important.  C'est même  pédagogique .

Alors nous ouvrons cette rubrique, pour que chacun s'exprime et  aussi pour faire savoir à nos Sauveteurs que nous ne les oublions pas.  

 

 

 

Dormez braves gens, la sirène ne sonnera plus

 

Depuis presque 50 ans, nous avions  l’habitude à Port-Navalo et dans la commune d’entendre sonner les deux coups de sirène  annonçant le départ des sauveteurs en mer. Pour beaucoup d’entre nous, c’était le moment d’une pensée   forte et émue pour ceux qui allaient risquer leur vie pour sauver celle des autres. Certains s’empressaient même d’allumer leur VHF pour être au plus près d’eux. Au début des  années 50, il n’y avait pas de sirène mais c’était le téléphone qui sonnait en pleine nuit au bureau des douanes ou chez mon père, Fernand,  afin d’organiser les sauvetages avec les moyens du bord. Puis les choses s’organisèrent autour des H.S.B , les Hospitaliers Sauveteurs Bretons, quel joli nom ! Il fut ensuite décidé que, centralisation oblige, on regrouperait tout le petit monde du sauvetage en mer sous le  cigle SNSM.  

Mais qu’il s’agisse des années 50, des HSB ou de la SNSM, tous ces volontaires  étaient et sont animés du même courage.

En ce début d’année 2016, Max Jacobée , président de la SNSM, nous fait part  d’une nouvelle surprenante : la sirène ne sonnera plus ! Nos amis partiront en mission dans l’indifférence générale. Quelles raisons ont présidé à une telle décision ? je l’ignore . J’espère  toutefois ne pas être le seul à faire part de sa tristesse. Cette sirène faisait partie de nos traditions.  Elle pouvait sans doute importuner certains, mais je ne peux croire que ce soit le motif de cette curieuse mesure sinon on pourrait craindre l’interdiction des chiens qui aboient la nuit, des coqs chantant aux aurores et même   des cloches de l’église d’Arzon.

Max précise très justement que ce signal avait une portée symbolique et pédagogique. On peut même ajouter qu’il rappelait à tous les marins de la commune que cette société a besoin de leur aide. Quand on sait que sur 2200 bateaux recensés, Max n’a reçu que 400 adhésions ! 

Amis, présidents des Associations de navigateurs  , il n’est peut être pas trop tard pour réagir ?

 

                                                                                              Yvon Calage

 

 Réagissez :    hervejan@amisdeportnavalo.fr

Posté par janerve à 06:15 - INFORMATIONS - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Sirène

    Des petitions circulent contre cette augmentation, alors qu'il etait affirme que les finances etaient saines!!! mais contre la folle escalade des travaux prevus il faut bien trouver des fonds! et qui paie dans l'histoire ? les Arzonnais ceux qui ont voté doivent bien se mordre les doigts......

    Posté par MAHEO, 17 mai 2016 à 10:38 | | Répondre
  • J'avais bien entendu parler de la suppression de la sirène, mais, préoccupé par d'autres sujets, je n'avais pas réalisé que la chose "allait se faire", pire "était faite"...
    Cela fait 68 ans que je viens à Port-Navalo. Ma famille y venait bien avant moi, certains s'y sont fixés, et ont même participé à des équipages de la SNS 145. Je navigue"à la plaisance" depuis 51 ans, d'abord dans la baie et le golfe, puis de plus en plus loin. Depuis plus de 20 ans, je suis adhérent et donateur de la SNSM. J'ai plusieurs fois participé, à bord de mon voilier ou de voiliers de location, à des recherches.
    Rien de ce qui touche cette institution et ses généreux équipages ne m'est indifférent. Combien de fois ai-je chronométré le temps mis entre la sirène et le départ de "Félicien Glajean": 7, 8... minutes, et ensuite, je suivais leur balise AIS... Pour moi, c'était une manière de rentrer dans cette fraternité, cette solidarité.
    Je ne peux croire que c'est terminé, que l'ignorance de la vie de la SNSM, puis l'indifférence règneront.

    Posté par Alain Milliard, 30 juin 2016 à 20:43 | | Répondre
« Premier   1  2 
Nouveau commentaire