Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

06 février 2016

Budget communal

Vote du budget : « De gros efforts » seront encore demandés

Vote du budget 2 016

« Nous avons souhaité que le budget 2016 soit avancé pour permettre d'enclencher plus rapidement les travaux », précise le maire, lors du conseil municipal, lundi,.

Le résultat de l'exercice de 2015 affiche un excédant global d'écriture de 2 350 168 €. La section d'investissement n'a pas besoin de financement puisqu'elle présente un solde à réaliser de 1 646 065 € en 2015.

Il est prévu en 2016 des dépenses de fonctionnement de 7 502 000 €. Les recettes quant à elles seront de 7 502 000 € en 2016 venant pour la plus grande part des impôts de taxes pour 5 551 800 €.

« J'ai demandé à Nadine Rio, (directrice générale des services) de faire des gros efforts en ce qui concerne les charges. Elles ont baissé de 7,83 % en 2014 et de 1,92 % en 2015, mais ceci n'est pas suffisant. J'en demande encore plus et pour ce faire, des chantiers sont déjà en cours, notamment au niveau de l'électricité qui nous coûte 120 000 € par an. Ce n'est plus possible », notifie-t-il.

Il explique : « En ce qui concerne le personnel, les hommes m'importent plus que les chiffres. Nous avons 144 employés territoriaux, dont 66 permanents et quatre non permanents. Le poste le plus lourd reste celui des saisonniers. »

Seulement deux postes ont été créés : celui de Rémy Charles, au complexe sportif, et celui de Solenn Fauché, à la communication. Le maire annonce : « Il y a des départs à la retraite cette année qui ne seront pas remplacés. »

Les campings municipaux

Pour les campings municipaux, pas d'emprunt. L'autofinancement sera total, avec un résultat cumulé positif de 211 871 € en 2015.

Un aménagement est prévu au Tendio pour les camping-cars. « L'idée est de prendre modèle sur l'aire de Ker Mor, avec son système automatique 24/24 qui plaît bien »,explique Stéphane Autin. Le Tendio n'atteint jamais le seuil de 100 % de remplissage. Or, les camping-caristes ne trouvent pas toujours de lieux de stationnement dans la commune. L'aménagement des lieux permettrait de « satisfaire tout le monde avec une quarantaine de places supplémentaires ».

Le port de Port-Navalo

« Il faut valoriser les 977 mouillages et aller à la recherche de nouveaux clients ». En février, lors des grandes marées, épaulé par l'ingénieur de la Compagnie des Ports, il sera procédé à une expertise de la Grande cale qui présente des problèmes. « On espère qu'ils soient minimes mais on ne peut rien évaluer pour l'instant », explique Philippe Bourin.

Avec plus de 170 000 passagers par an, la cale souffre énormément. « Et pourtant on se bat pour que les bateaux ne restent pas embrayer sur cette cale », précise Roland Tabart. Une provision de 15 000 € est prévue pour des dépenses imprévues.

Une borne électrique

Une convention sera signée avec le syndicat Morbihan Énergies pour l'installation d'une borne de recharge de véhicules électriques et hybrides qui sera installée sur le parking des associations.

L'aménagement du boulevard périphérique

La participation de la commune sera de 359 773 € pour poursuivre l'étude de l'effacement des réseaux aériens rue des Bruyères, rue des Ajoncs et rue de Bernon confiées à Morbihan énergies.

La sirène appelle au rassemblement

Le maire a accordé une question à Maryse Massulteau. Cette dernière a été mandatée par un comité de soutien aux sirènes. Suite à un certain nombre de questions, Roland Tabart a répondu « aux donneurs de leçon. Je préfère ceux qui s'engagent. Quand on sait que sur 3 000 propriétaires de bateaux, seuls 400 cotisent. Sachez que la sirène est toujours dans le clocher mais hors norme, et que son fonctionnement coûte très cher».

Posté par portnavalo1 à 10:45 - INFORMATIONS - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Budget communal

  • Bonne nouvelle : la sirène est toujours dans le clocher ! Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir. Et la remarque de Monsieur le Maire quant au faible nombre de plaisanciers cotisant à la SNSM est tout à fait juste.
    Pour autant, lorsque Monsieur le Maire dit que l'entretien de que l'entretien de la sirène coûte fort cher, ce qui est bien possible, peut-il donner le chiffre exact ? Cela aura le mérite de faire avancer le débat.....ou de le clore. Mais étant donné l'excédent de fonctionnement de l'exercice 2015, il y aurait peut-être moyen de trouver les subsides nécessaires au maintien de ce morceau de patrimoine arzonnais qu'est la sirène.

    Posté par Régis LE LANN, 08 février 2016 à 09:13 | | Répondre
Nouveau commentaire