Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

26 novembre 2017

Vie locale

L'extinction de l'éclairage public fait toujours débat

La décision du conseil municipal, d'éteindre les réverbères de 22 h 30 à 6 h, du 15 septembre au 14 avril, ne fait pas l'unanimité. Une pétition qui a rassemblé 520 signataires a été transmise au maire.
La décision du conseil municipal, d'éteindre les réverbères de 22 h 30
à 6 h, du 15 septembre au 14 avril, ne fait pas l'unanimité.
Une pétition qui a rassemblé 520 signataires a été transmise au maire. |
 L'opposition relaie le mécontentement d'habitants qui rejettent la décision du maire d'éteindre les réverbères à 22 h 30, dès septembre. Une pétition a rassemblé 520 signatures.

La polémique

Il n'y a pas qu'à Vannes que l'extinction prématurée de l'éclairage public fait débat. La décision du conseil municipal d'Arzon d'éteindre les réverbères de 22 h 30 à 6 h, du 15 septembre au 14 avril, ne fait pas exception. Une pétition a été lancée. 520 signatures ont été recueillies en une quinzaine de jours.

« Pour des raisons de sécurité et de qualité de vie sociale et culturelle, ces habitants souhaitent pouvoir bénéficier de l'éclairage public jusqu'à minuit en période d'hiver »,rapportent, dans un communiqué, six élus, à savoir Maryse Massulteau, Martine Armange, Isabelle Rondot, Yves Roussel, Gérard Labove et Philippe Sabatier.

Ils s'étonnent du choix du maire, qu'ils disent influencé, « par quelques résidents arzonnais membres d'une association d'astronomie qui ont déclaré être perturbés par l'éclairage public lors de leurs observations nocturnes. Leur confort personnel l'a emporté sur celui d'un grand nombre d'habitants. Ni le bon sens ni le souci de la sécurité n'ont prévalu ».

Ils estiment « qu'Arzon se distingue des trente-quatre communes de l'intercommunalité qui auraient « les mêmes horaires ». Aucune d'elles ne peut revendiquer le label Station balnéaire et touristique, lequel implique des exigences incontournables, en particulier la sécurité ».

Et de regretter, « que le maire s'appuie sur une logique environnementale et financière non probante pour éluder la demande des Arzonnais dont il refuse d'en entendre les remarques ».

Pour le maire, Roland Tabart, « il faut respecter l'expression démocratique du conseil municipal, malgré la connaissance de 520 pétitionnaires qui n'ont peut-être pas compris tous les enjeux de la démarche. À nous de mieux communiquer. Je rappelle deux axes forts qui ont guidé notre position : l'anticipation de nouveaux comportements en gestion des énergies que progressivement tout le monde va adopter et la préservation environnementale et énergétique indispensable pour les générations futures ».

Il précise par ailleurs que du 15 avril au 15 septembre, la commune n'est éteinte que de 2 h à 6 h, pour tenir compte de la dimension touristique d'Arzon

Posté par portnavalo1 à 15:32 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Vie locale

Nouveau commentaire