Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

07 juin 2018

la morgate était rare sur les étals des poisonniers

 La morgate a du mal à revenir dans le Golfe

  • Dès leur retour à Port-Anna, Thierry Jacob (à droite) et son matelot Christophe Malry doivent rapidement nettoyer les morgates qui ont lâché leur encre noire dans tout le bateau.Dès leur retour à Port-Anna, Thierry Jacob (à droite) et son matelot Christophe Malry doivent rapidement nettoyer les morgates qui ont lâché leur encre noire dans tout le bateau. | Patrick Certain

Ces dernières années, ce mollusque s’était fait plus rare. La saison de pêche qui s’achève, est cette fois meilleure, même si on est bien loin des quantités du passé.

C’est la saison de la pêche de la morgate dans le Golfe du Morbihan. Depuis un mois, cette seiche qui une fois par an entre dans le Mor Bihan pour venir pondre ses œufs, avant de mourir, est piégée par des centaines de casiers relevés chaque jour ou presque par la douzaine de pêcheurs basés à Port-Anna en Séné.

De plus en plus pêchée

« La morgate a longtemps été un produit délaissé par les pêcheurs extérieurs au Golfe. Peut-être parce que c’était salissant avec cette encre qui tache partout sur le bateau, surtout parce que c’était pour eux plus intéressant financièrement de remonter de la sole dans leurs filets. » L’analyse émane de Thierry Jacob, patron du caseyeur Bugale ar mor et pilier des douze derniers pêcheurs appareillant chaque matin de Port-Anna. « Mais comme certains poissons se font plus rares dans le secteur et comme le coût du gazole a augmenté, tous les professionnels se sont désormais tournés vers la morgate car en plus elle n’est pas soumise à des quotas. Les collègues de La Turballe et du Croisic viennent ainsi maintenant jusqu’aux abords du Golfe. C’est autant de morgates qui n’entrent plus ainsi dans le Mor Bihan. »

Heureux avec 300 kg

Voici quelques années, il était courant qu’un bateau en ramène une tonne par jour. "Aujourd’hui je suis heureux quand j’en sors 300 kg. Mais le bilan de cette saison sera bien meilleur que l’an dernier », précise Thierry Jacob.
Est-ce alors le vrai retour de la morgate dans le Golfe, grâce notamment à une météo plus clémente ? « Je ne suis pas certain que la ressource ait vraiment diminué, mais ce qui est sûr c’est qu’elle n’entre plus dans le Mor Bihan en aussi grande quantité que jadis. Sans doute la faute à une pêche plus importante dans le Mor Braz. On ne reconnaîtra sans doute jamais l’euphorie d’un total annuel de 200 tonnes sur les quais de Port-Anna. »

Posté par portnavalo1 à 10:25 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur la morgate était rare sur les étals des poisonniers

Nouveau commentaire