La commune cherche des médecins

La question principale du conseil municipal, mercredi, a porté sur le recrutement de médecins. Les départs annoncés de deux des quatre professionnels de santé que compte la commune, font craindre un déficit en la matière. « Lors du dernier conseil municipal, nous avons officialisé les départs de M. et Mme Daelman, médecins, pour la fin de l'année, eux-mêmes ayant déjà prévenu au préalable leur clientèle », explique Roland Tabart, maire de la commune.

La commune travaille, depuis un certain temps, sur le sujet récurrent des départs des médecins, problème rencontré par de nombreuses communes en Bretagne. Le maire a rappelé les démarches engagées sur ce sujet, avec notamment la recherche d'un cabinet de recrutement. Jusqu'à présent, trois cabinets ont répondu, dont deux se sont déplacés. « Dans l'état actuel du dossier, je vous conseillerai de choisir Optim Synchrony, un cabinet franco-roumain, qui est bien référencé en Bretagne, et dont les implantations ont été faîtes avec succès et suivi, sur deux ans. Aussi, ils ont de très bonnes relations avec le Conseil de l'Ordre », précise le maire.

Il a également souligné que, pour l'instant, la commune était en zone jaune, et non rouge. Pour être en zone prioritaire il faudra attendre le départ des deux médecins. « Nous avons maillé l'ensemble de l'internat du CHU de Rennes, de Nantes et d'Angers, qui vont avoir fin novembre des sorties de médecins généralistes » souligne le maire.

La société, choisie pour la construction de la future maison médicale, se charge aussi d'en faire la promotion. L'opposition a émis des remarques sur le bien-fondé de chercher un cabinet de recrutement, se demandant si c'était le rôle de la commune. L'avis favorable a été voté avec 11 pour, 3 abstentions et 2 conseillers ne souhaitant participer au vote.