Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

01 novembre 2018

Le Mille sabords

Le Crouesty : Quatre ans de travaux au port pour pérenniser le Mille Sabords

 

Pour le maire Roland Tabart, « il faut mettre le port au centre de la ville ».Pour le maire Roland Tabart, « il faut mettre le port au centre de la ville ».

Du 1er au 4 novembre, le Mille Sabords va une nouvelle fois attirer des dizaines de milliers de visiteurs au Crouesty. L’occasion pour Roland Tabart, maire d’Arzon et président de Golfe du Morbihan Vannes Tourisme, de présenter le futur vaste chantier du port pour développer et pérenniser ce salon du bateau d’occasion. 


Que représente le Mille Sabords pour Arzon ?

Roland Tabart. Créé en 1984 pour apporter une animation de fin de saison dans ce port du Crouesty qui venait de naître, le Mille Sabords est devenu une animation essentielle au-delà d’Arzon. C’est un rendez-vous incontournable pour des milliers de plaisanciers et touristes qui viennent de tout le Grand ouest et de la région parisienne. Car ce salon est désormais une référence pour le marché du bateau d’occasion jusqu’au niveau européen. C’est le grand temps fort de l’année pour notre commune.


Ce port du Crouesty est-il devenu l’une des attractions touristiques majeures de la presqu’île de Rhuys ?

Quand on parle d’Arzon et du golfe du Morbihan, on pense d’abord logiquement au tourisme. C’est un peu vite oublier que cette commune a surtout une vocation portuaire et une forte identité maritime. C’est le deuxième port de l’Atlantique, après La Rochelle, en termes de places pour accueillir les plaisanciers. Car Arzon possède trois ports, avec le Crouesty (1 432 places à flots et 180 à sec), Port-Navalo (235 mouillages) et Kerners (380 mouillages). À Port-Navalo s’y ajoute un port de pêche et de départ pour les vedettes à passagers vers les îles du large (Belle-Ile, Houat et Hoëdic) et le golfe, avec pas moins de 130 000 embarquements par an. Idem à Kerners, avec des départs pour les passagers vers l’Ile-aux-Moines, avec la société du Passeur du Golfe.


Quelles sont les véritables retombées du Mille sabords ?

Un port doit vivre si possible toute l’année. Avec des commerces et des événements. La concurrence est aujourd’hui rude. Il faut notamment lutter face aux Sables d’Olonne et son Vendée Globe ou encore Saint-Malo et sa Route du Rhum. Au Crouesty, nous avons la chance d’avoir le Mille Sabords qui revient tous les ans, en sachant se renouveler. C’est un atout dont les retombées sont énormes.

Il y a d’abord les retombées économiques, permettant le développement des entreprises nautiques locales avec plus d’une dizaine de chantiers navals et autant de sociétés d’accastillage. Il y a ensuite l’impact financier pour les commerces car ce rendez-vous représente un fort pourcentage du chiffre d’affaires annuel. Il y a aussi l’impact social et humain, difficilement mesurable mais qui permet à des milliers de personnes de se rencontrer, de faire se côtoyer de visu acheteurs et vendeurs. Il y a enfin l’impact événementiel pour faire connaître Vannes Agglo Golfe du Morbihan au-delà du département.


Quelle contribution peut apporter la commune d’Arzon pour le développement et la pérennisation du Mille Sabords ?

Cela passe notamment par une modernisation du port du Crouesty. Une partie importante des quais a été récemment réaménagée. Nous allons poursuivre, avec le concours essentiel du Conseil départemental et de la Compagnie des ports, afin de mettre ce vaste espace au centre de la ville. En 2019, nous allons entamer un chantier de quatre années de travaux, avec le dragage de 60 000 m3 de vases, la réhabilitation de la darse est, du quai des voiliers, du triangle face aux commerces sur lequel est implanté le manège et le réaménagement du parking pour mieux symboliser l’entrée du port.

À l’occasion de cette réhabilitation, nous allons travailler sur la sécurité et notamment le flux des véhicules. Il nous faut anticiper les déplacements, en renforçant le système des navettes dès l’entrée de la ville, mais aussi, avec le concours de l’agglomération, pour désengorger la presqu’île de Rhuys dès Vannes. Il faut que les visiteurs, notamment ceux arrivant en TGV, puissent avoir des moyens de transport toujours plus rapides, plus réguliers et écologiques pour venir depuis Vannes.


© Le Télégramme

Posté par portnavalo1 à 15:06 - EVENEMENTS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le Mille sabords

Nouveau commentaire