Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

03 novembre 2018

Le mille sabords suite...

 Yvan Bourgnon : « L’occasion, un marché à développer »

Yvan Bourgnon, navigateur, aventurier et écologiste devant le projet Manta. 
Yvan Bourgnon, navigateur, aventurier et écologiste devant le projet Manta.  | OUEST-FRANCE

Le salon du bateau d’occasion, Mille Sabords, bat son plein depuis jusqu’au dimanche 4 novembre 2018, au port du Crouesty, à Arzon (Morbihan). Depuis jeudi 1er novembre 2018, jour d’ouverture des pontons, les visiteurs sont au rendez-vous et on peut, à certains moments, assister à un chassé-croisé serré.

« Ma Louloute », du Pacifique à l’Atlantique

Avec ses 500 exposants, le choix est là ! Le marché de l’occasion est tendance depuis quelque temps, « trop peu » vous dirait Yvan Bourgnon. « Tout chez moi est d’occasion. Les bateaux représentent beaucoup de plastique. C’est dramatique de les voir abandonner sur les chantiers. Il y a beaucoup de retard par rapport au marché d’occasion automobile » , explique le parrain du salon.

Son dernier bateau, le catamaran  Ma Louloute, avec lequel il a fait le tour du monde en 2015, puis sa traversée du Pacifique à l’Atlantique par l’Arctique en 2017 sans assistance, sans habitacle et en solitaire, est d’ailleurs à vendre sur le salon.

« Manta », le bateau créé pour nettoyer les océans

Le navigateur est devenu l’ambassadeur du projet Manta de l’association The Sea Cleaners dont il est président. Ce bateau, dont la maquette est visible sur le stand avant d’arriver à la capitainerie, sera une véritable usine. Il collectera les déchets plastiques, les triera, et les stockera en microdéchets. À propulsion hybride, panneaux solaires, éoliennes, voiles et moteurs électriques, il sera révolutionnaire avec 70 m de long, 49 m de large et 61 m de haut. « Notre objectif est d’agir en mer. Il y a neuf millions de tonnes de déchets plastiques déversés dans les mers par an »,précise-t-il.

Le président de l’association cherche un financement pour lancer la construction. Le bateau devrait être prêt en 2022 et naviguera 300 jours par an. En parallèle, il prépare son nouveau défi le tour du monde contre les vents en solitaire, jamais personne ne l’a tenté en multicoque. Le départ est prévu en 2019. En attendant, vous pouvez rencontrer ce passionné  durant le Mille Sabords sur son stand.

Le programme du 34e Mille Sabords

Samedi 3 novembre, conférences à la Maison du Port. À 10 h, ID Nautic, site internet de loisirs nautiques. À 11 h, Hello Nautic site internet communautaire pour faciliter la vie des plaisanciers. À 14 h, Escale Littorale, la plateforme du web des passionnés et sportifs du littoral. À 17 h, Syci propose des aménagements intérieurs customisés pour tout type de bateaux.

Pôle rénovation, quai des Voiliers. À 11 h, le chantier naval des Vénètes propose d’assister et d’interagir sur des démonstrations d’assemblage et pose de revêtement de pont. À 15 h, les plastiques de l’Estuaire montreront la fabrication sur mesure de hublots, pare-brise et autres panneaux ouvrants et coulissants.

Dimanche 4 novembre, à 14 h, diffusion sur grand écran du départ de la Route du Rhum à la Maison du Port.

Pendant tout le salon, de nombreuses animations sont prévues, à la fois pour les enfants et les adultes.  Jusqu’à dimanche 4 novembre 2018, au port du Crouesty, 34salon du bateau d’occasion.  Renseignements et dons : www.theseacleaners.org

Posté par portnavalo1 à 10:39 - ENVIRONNEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le mille sabords suite...

Nouveau commentaire