Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

16 août 2019

Presqu’île de Rhuys. L’artisan savonnier obtient une écocertification

Presqu’île de Rhuys. L’artisan savonnier obtient une écocertification

L’artisan savonnier André Rouxel a inauguré une nouvelle boutique au Hézo, début 2018. Cette dernière lui sert aussi de laboratoire. Il a construit lui-même son extrudeuse.

L’artisan savonnier André Rouxel a inauguré une nouvelle boutique au Hézo, début 2018. Cette dernière lui sert aussi de laboratoire. Il a construit lui-même son extrudeuse. | OUEST-FRANCE

 

A l’aube de ses 70 ans, l’artisan savonnier André Rouxel a obtenu une écocertification pour ses produits, qu’il vend sur le port du Crouesty et au Hézo. Le Graal dans son domaine. On décrypte.

La force d’un savonnier tient au dosage de ses ingrédients, évidemment, mais aussi à son carnet d’adresses. « Le mien, c’est une tuerie ! », pose André Rouxel, qui fabrique du savon depuis 32 ans, et qui tient deux boutiques en presqu’île.

L’homme travaille en partenariat avec une productrice française de lait d’ânesse bio, une coopérative de femmes marocaines qui produisent de l’argan (dont le lieu doit rester secret) ainsi qu’avec la société du rhassoul de Fès. Entre autres. Il utilise aussi de l’huile de palme traditionnelle, africaine ou asiatique, sous forme de granules de savon neutre, dont l’origine est tracée.

Son réseau, sa patience, et sa passion lui ont permis d’obtenir une écocertification début juillet. Comment l’a-t-il obtenu ? En sélectionnant rigoureusement ses ingrédients ; en écumant le Maroc pendant des années à la recherche de la perle rare ; ou encore en s’assurant qu’aucune forêt ne soit abattue pour la fabrication de ses granules de savon. « J’ai présenté les analyses de chaque produit, les fiches de sécurité, avec le détail des ingrédients, et le résultat d’analyse de laboratoires indépendants », énumère-t-il. Soit quatre mois et demi de paperasse. Avec un maître-mot : la traçabilité. « C’était le challenge. C’est le couronnement de mon entreprise. Je ne pourrais pas aller au-dessus de ça. »

Deux boutiques en presqu’île

André Rouxel a 69 ans, mais il en paraît dix de moins. Quel est son secret ? « J’utilise du savon au lait d’ânesse, de l’huile d’argan pour le visage, et de l’huile de figue de barbarie, un antirides puissant pour le tour des yeux », confie-t-il.

Une vidéo tourne en boucle sur les écrans qu’il a positionnés dans chacune de ses boutiques (sur le port du Crouesty et au Hézo). On le voit manier l’extrudeuse qu’il a conçue de ses mains. L’homme a été électromécanicien dans une autre vie.

Cet appareil lui permet de comprimer un produit pour le rendre compact. Il travaille à la plus basse température possible. Au cinquième passage, il coupe le savon. « Je suis obligé de passer des vidéos pour montrer que c’est bien moi qui fabrique les produits. Et même là, les gens sont sceptiques », s’étonne le passionné. Mais pas de doute : c’est du fait main.

La Savonnerie du Golfe. André Rouxel dispose de deux boutiques. L’une est installée depuis 1990 sur le port du Crouesty, 2, quai des Voiliers (ouverte tous les jours). La deuxième, inaugurée en février 2018, lui sert aussi de laboratoire. Elle est située au 17, rue de Lann-Vrihan, au Hézo, et ouverte du jeudi au samedi. Site : www.savonneriedugolfe.com

 

Posté par JPL56 à 00:46 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Presqu’île de Rhuys. L’artisan savonnier obtient une écocertification

Nouveau commentaire