<$BlogItemShareWidget$>Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

12 février 2020

Arzon. Le Salon du livre jette l’encre à la maison du port

Arzon. Le Salon du livre jette l’encre à la maison du port

La 8e édition proposera des rencontres, des échanges et des conférences avec une trentaine d’auteurs, dont le Breton Renaud Marhic, qui débarque avec ses hologrammes.

L&rsquo;auteur jeunesse breton Renaud Marhic fait partie des 33 auteurs invit&eacute;s,cette ann&eacute;e, au salon du livre d&rsquo;Arzon.

L’auteur jeunesse breton Renaud Marhic fait partie des 33 auteurs invités,cette année, au salon du livre d’Arzon. 
OUEST-FRANCE Publié le 12/02/2020 à 10h30

La fréquentation du Salon du livre de la ville est en hausse constante, ces dernières années. Cette huitième édition, organisée par Arzon événements, s’installe à la maison du port, et ne devrait pas démentir la tendance.

D’autant que, cette année, l’auteur jeunesse, Renaud Marhic, fera apparaître ses personnages en hologrammes. Depuis septembre 2019, on peut le voir, dans les salons du livre de Bretagne, s’afficher aux côtés de ses personnages en trois dimensions. Ce Breton, alias Le Petit Reporter de l’Imaginaire, a créé, en 2003, le concept des Lutins Urbains. 

« Amener l’enfant au livre par la technologie »

« Je vis avec mes personnages depuis un quart de siècle. Pour moi, il est naturel de les voir comme je vous vois. J’ai voulu partager cela avec mes lecteurs », explique l’auteur. La 3D réelle au service du livre. L’hélice holographique ressemble à un ventilateur aux pales recouvertes de leds. « Quand l’hélice se met à tourner, elle devient invisible. Les diodes délivrent alors une image préalablement chargée dans l’appareil. Persistance rétinienne oblige, l’œil est trompé, percevant l’image dans sa globalité et non sa décomposition led par led. J’ai tellement entendu que les enfants ne lisent plus du fait du numérique et du jeu vidéo. Faire apparaître mes lutins en 3D réelle, c’est un peu le retour à l’envoyeur. L’idée, c’est d’amener l’enfant au livre, par le biais de la technologie dans laquelle il est baigné. » 

A l’heure du tout disruptif, l’hologramme peut passer pour la solution marketing idéale. Selon Renaud Marhic, il est bien plus que cela. « Si je suis le premier auteur à avoir franchi le pas, ce prolongement de mon univers romanesque dans le réel préfigure ce que sera demain l’illustration à destination de la jeunesse.  Depuis que j’ai déployé ce système, j’ai changé de statut. Aux yeux de mes lecteurs, je ne suis plus seulement écrivain. Je suis un peu magicien. »

Conférences et projection

A 11 h conférence L’océan de demain, par Laurent Labeyrie, suivie de la conférence La vie dans une goutte, de l’Observatoire du plancton.

A 14 h 30, conférence La thalassocratie viking, par Jérôme Nédélec.

A 17 h, Claire Montecot et Guillaume Quilfen présenteront le projet Mini-Transat arzonnais, du rêve à la performance.

Projection du film Mini-Transat 2019. Traverser l’Atlantique en course et en solitaire sur un voilier de 6,50 m.

Les auteurs

Ils seront trente-trois, dont les Arzonnaises Christine Zeller et Françoise Luciani.

Dimanche 16 février, Salon du livre, à la maison du port. Ouvert de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée gratuite. Animations en continu. Goûter et tombola à 17 h.

Dans le carré : rencontres d’auteurs, dédicaces, conférences et animations. Tous à l’abordage ! Le salon ouvrira ses portes à 10 h.

Posté par JPL56 à 19:13 - EXPOSITIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Arzon. Le Salon du livre jette l’encre à la maison du port

Nouveau commentaire