<$BlogItemShareWidget$>Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

07 mars 2021

Un projet de bateau à hydrogène pour le golfe du Morbihan

Le Télégramme Publié le 07 mars 2021 à 06h00

Un projet de bateau à hydrogène pour le golfe du Morbihan

Le circuit court fonctionne aussi pour l’innovation. À Arzon, la compagnie de transport de passagers Le Passeur des îles et le concepteur de bateaux électriques Naviwatt embarquent ensemble sur un projet de bateau à hydrogène.

Un projet de bateau à passagers écologique pour le golfe du Morbihan

Depuis 2007, les silhouettes noir et bleu briquet de ses bateaux en bois se distinguent dans le golfe du Morbihan. La compagnie Le Passeur des îles est née d’une envie de faire revivre l’idée même de passeurs : des lignes « utiles » qui évitent de faire des kilomètres en voiture, sur des bateaux « rétro » et conviviaux où les vélos sont bienvenus. Les cinq bateaux de la petite compagnie d’Arzon ont tous entre 49 et 61 ans. « En bois, équipés d’un seul petit moteur, ils sont peu polluants », explique Jérôme Morverand, l’un des trois associés. Mais si une démarche est en cours pour que certains navires soient classés Monuments historiques, l’un d’entre-eux devra être remplacé.

Deux acteurs locaux pour un projet innovant

« On est dans une période où on se pose beaucoup de questions », constate Ronan Le Borgne, associé lui aussi. « On veut rester dans des bateaux qui aient peu d’impact sur le golfe, avec peu de vagues, et si c’est possible moins de bruit… » Le transport de passagers à la voile étant impossible à cause des courants, l’idée de l’électrique a fait son chemin. D’autant plus que dans la pépinière d’entreprises les Voilerieuses à Arzon, le Passeur des îles est voisin de la société Naviwatt, concepteur de bateaux électriques. Le projet en est aujourd’hui à sa pré-étude de faisabilité.

L'équipe du Passeur des îles et Yannick Wileveau, patron de Naviwatt (à droite), partagent les locaux de la pépinière d'entreprises les Voilerieuses à Arzon. En circuit court, ils se lancent dans un pL'équipe du Passeur des îles et Yannick Wileveau, patron de Naviwatt (à droite), partagent les locaux de la pépinière d'entreprises les Voilerieuses à Arzon. En circuit court, ils se lancent dans un projet de bateau innovant. (Le Télégramme / Catherine Lozach)

Une pré-étude cet été

Pendant l’été 2021, « La voyageuse » sera équipée de capteurs sur une toute nouvelle ligne Port-Navalo, Locmariaquer, Larmor-Baden. « Fin octobre, ces données permettront d’avoir un dessin technique du bateau, de dimensionner la motorisation et les réservoirs pour l’autonomie », précise Yannick Wileveau, patron de Naviwatt. Les marins ont déjà affiné leur cahier des charges : un bateau simple, autour de 14 mètres, pour 50 passagers et quelque 25 vélos, avec une ligne proche des autres bateaux de la compagnie. Il ne sera pas en bois, matériau interdit par les normes actuelles des transports, mais en l’aluminium. « Qui est à 70 % recyclé et recyclable », plaide Yannick Wileveau. « Ce sera un projet un peu expérimental, un poisson pilote ». Car pour l’instant seul le bateau électrique à l’hydrogène vert en exploitation est Navibus de Nantes. Et c’est ce type carburant que les Morbihannais ont choisi, alors qu’une première station est attendue à l’automne à Vannes pour les véhicules.

On n’a pas envie de faire semblant, il faut que ça ait du sens

« On n’a pas envie de faire semblant, il faut que ça ait du sens », glisse Henri Louis, le 3e et plus jeune associé. L’investissement ne fait pas semblant non plus. Estimé autour de 800 000 €, c’est environ 2,5 fois qu’un navire classique. La pré-étude est soutenue par l’Ademe. Pour la suite, la petite compagnie est prête à assumer un tiers de l’investissement. Développant un service proche du service public, elle espère convaincre les collectivités et pourquoi pas attirer des mécènes sensibles au respect du golfe. Autour de la table, les acteurs locaux de ce projet collaboratif ont un cap : 2023.

Posté par JPL56 à 12:33 - INFORMATIONS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Un projet de bateau à hydrogène pour le golfe du Morbihan

Nouveau commentaire