Le Télégramme Publié le 23 juillet 2021 à 17h50

À Arzon, des incivilités aux abords de la boîte de nuit le Malvern

Les antennes de certaines voitures ont été arrachées et des palettes de bois ont été enflammées dans les rues limitrophes à l’établissement de nuit.

Les antennes de certaines voitures ont été arrachées et des palettes de bois ont été enflammées dans les rues limitrophes à l’établissement de nuit. (Alain Dumand)

Face aux incivilités qui se sont déroulées aux alentours de la boîte de nuit le Malvern, le maire d’Arzon, Roland Tabard, va demander aux gendarmes d’intensifier les patrouilles.

Soucieux de la sécurité et de la tranquillité publique sur sa commune, le maire d’Arzon, Roland Tabard, va demander à Jean-Baptiste Pecceu, commandant de la compagnie de gendarmes de Vannes, de multiplier les contrôles aux abords du Malvern lors de la saison estivale. L’objectif derrière cela ? Lutter contre les incivilités qui se sont déroulées dans les rues adjacentes de la boîte de nuit depuis la réouverture du lieu le 9 juillet dernier.

Plusieurs plaintes déposées

En l’espèce, des dégradations ont été enregistrées aux abords dudit établissement. Elles sont l’œuvre de plusieurs jeunes fortement alcoolisés qui venaient de l’extérieur de la presqu’île de Rhuys. Ceux-ci, après avoir été refoulés par les videurs, se sont rabattus par deux fois dans les rues et lotissements limitrophes pour continuer les festivités. Cependant, durant le courant de la nuit, les individus ont enflammé des palettes de bois et arraché les antennes des voitures garées sur les lieux. En réaction, plusieurs riverains ont déposé des plaintes pour les détériorations subies.

Jeunes alcoolisés dans le viseur

« Les méfaits en question sont les premières grosses incivilités enregistrées sur la commune sur ce mois de juillet. À titre indicatif, et hormis le vol de quelques vélos, aucun cambriolage ou vol à la tire n’a pour le moment eu lieu sur Arzon », développe Roland Tabard, maire d’Arzon. Loin de rester les bras croisés, celui-ci agit activement depuis les événements pour que les nuisances ne se reproduisent plus. « Dès la semaine prochaine, des membres de la gendarmerie vont être mobilisés pour accroître la surveillance autour du site. Il s’agira notamment des renforts estivaux », abonde-t-il.

 

De l’histoire ancienne

Brice Bonnot, nouveau patron du Malvern, regrette quant à lui ces fâcheux agissements. « Ces actes marginaux, concentrés lors du week-end d’ouverture, sont inacceptables ! Nous travaillons avec les autorités pour que ceux-ci ne se reproduisent plus », certifie-t-il.

Soutenez une rédaction professionnelle au service de la Bretagne et des Bretons : abonnez-vous à partir de 1 € par mois.