Pour commencer cette nouvelle année, Voici un poème de notre toujours jeune poétesse Simone Dulac que nous remercions vivement.

Alphonse Alais a écrit :

« Le tictac des horloges, on dirait des souris qui grignotent le temps. »

 

En deux mille vingt et un

 

Les petites souris

Ont grignoté le temps

Mais pas toujours saisi

Du tictac, le vrai chant.

 

Elles ont abimé

Bien souvent leurs quenottes.

Des ennuis générés

Trop lourde était la note.

 

Contre un flot endémique

Elles ont su lutter.

Dans un flou pathétique

S’unir et espérer

 

Reprenons notre histoire

Partageons nos souhaits

Ensemble il faut le croire

Demain plus que jamais

 

Que l’année qui s’avance

Redonne dans nos cœurs

Un monceau d’espérance

Un gros plein de chaleur.

 

Sourions à la vie

En nous forçant un peu.

Qu’en nous germe l’envie

De nous montrer joyeux.

 

Bonne année les amis

L’an nouveau nous sourit

En deux mille vingt et deux

Jouons à être heureux. 

 

Simone Dulac

  Monette