Le Télégramme Publié le 31 mai 2022 à 11h36 Modifié le 31 mai 2022 à 15h26

À Vannes, l’agglo lâche du lest mais la grève des éboueurs continue

Les négociations ont avancé, ce mardi 31 mai, dans le cadre du mouvement de grève des éboueurs de Vannes agglo. La direction a proposé de majorer leur rémunération brute de 100 € en deux temps, en juillet et septembre.

Les agents de collecte des déchets en grève ont rencontré le directeur général des services et d’autres membres de la direction de Golfe du Morbihan Vannes agglomération ce mardi 31 mai au matin. La collectivité serait prête à doubler son offre initiale de 50 € brut de prime par mois. Une première revalorisation des salaires de 50 € brut interviendrait au mois de juillet sous forme de prime de pénibilité pour les éboueurs et les agents du service de l’eau. Une deuxième prime du même montant serait accordée à partir de septembre pour tous les agents de catégorie C. Ces primes leur seront versées chaque mois.

La grève continue

« Nous demandons deux fois 60 € afin d’obtenir les 100 € net que nous réclamons depuis le début de notre mouvement de grève », explique toutefois Denis Hémery, chauffeur ripeur. La grève n’est donc pas encore finie. Les grévistes disent avoir fait « un geste de bonne volonté », en laissant sortir du dépôt un camion à ordures ménagères conduit par des non grévistes en matinée.

En revanche, ils ont bloqué pendant deux heures un camion benne parqué au centre technique municipal, que louerait l’agglo depuis le début du conflit.