Le Télégramme Publié le 31 mai 2022 à 16h25

À Arzon, un 349e pèlerinage vers Sainte-Anne-d’Auray, le 6 juin

L’ex-voto réalisé en mémoire des 111 marins d’Arzon engagés dans la guerre de 1870. Parmi eux, une quarantaine avait frôlé la mort mais aucun ne perdit la vie.

L’ex-voto réalisé en mémoire des 111 marins d’Arzon engagés dans la guerre de 1870. Parmi eux, une quarantaine avait frôlé la mort mais aucun ne perdit la vie.

Lundi 6 juin, les fidèles des paroisses de Saint-Gildas-de-Rhuys, d’Arzon et de Sarzeau entreprendront leur pèlerinage annuel vers Sainte-Anne-d’Auray, en souvenir des marins qui ont fait, le 27 décembre 1673, cette première démarche vers « leur bonne mère ».

Ce pèlerinage s’inscrit, cette année, comme étant le 349e. Le rassemblement sur le parvis est à 10 h 45 et la messe à la basilique à 11 h. Ce lundi de Pentecôte, les pèlerins découvriront un ex-voto que les marins avaient offert à Sainte-Anne lors de leur retour de la guerre de 1870. Endommagé par le temps, il revient, en 2022, restauré et classé Monument historique.

L’ex-voto, celui que portent les hommes du pays en procession, et qui s’approche au plus près du vaisseau « Le Foudroyant », a lui aussi été rénové en 1986. C’est un Arzonnais, Jean Sigalo, qui s’était appliqué à la tache et pas moins de 780 h de travail avaient été nécessaires. Les finitions avaient été achevées en famille comme les pavillons bleus à fleurs de lys ou les flammes des différentes couleurs fixées au bout de chaque vergue. Le plateau et le brancard ont, eux, été réalisés par Yves Lotodé, menuisier à Arzon.