Le Télégramme Publié le 27 septembre 2022 à 17h32

À Arzon, une maison médicale en cours de réflexion

Arzon a tenu son conseil municipal lundi 26 septembre.

Arzon a tenu son conseil municipal lundi 26 septembre. (PHOTO CLAUDE PRIGENT/Archive LE TELEGRAMME)

Le conseil municipal s’est tenu lundi 26 septembre. Outre le débat sur la place ou non d’Isabelle Rondot à la commission urbanisme/logement, un recours et la maison médicale ont été évoqués lors de la séance.

Roland Tabart a évoqué lors du conseil « un recours ». Il s’agit d’un recours contentieux visant l’indemnisation des frais engagés par la Société Créadim dans un projet de construction rue de la Gendarmerie et s’élevant au 31 mars 2022 à 85 000 € HT. Une indemnisation non recevable de la part de la minorité. Isabelle Rondot, sous la signature du groupe minoritaire Les indépendants, avait réagi en qualité de contribuables considérant que ce n’était pas aux Arzonnais de régler la facture.

Le sujet de la maison médicale a également été abordé. « Je vous informe, a dit le maire, que la situation professionnelle et personnelle des médecins généraliste sur Arzon a profondément changé. Ils sont au stade de la réflexion (on les accompagne) pour créer eux-mêmes leur propre maison médicale ».