Ouest-France Publié le 16/11/2022 à 07h02

Arzon. Les passionnés du 7e art de plus en plus nombreux au cinéma La Locomotive

Au cinéma La Locomotive, à Arzon (Morbihan), depuis le début de l’année, presque 25 000 spectateurs ont pris un billet pour un voyage dans le septième art.

Kévin Le Fur vérifie le lancement d’un film, dans la salle de projection du cinéma La Locomotive, à Arzon.
Kévin Le Fur vérifie le lancement d’un film, dans la salle de projection du cinéma La Locomotive, à Arzon. | OUEST-FRANCE

Dans les années 90, la commune d’Arzon (Morbihan) a décidé d’ouvrir un cinéma dans l’ancien garage des locomotives de la ligne Arzon-Surzur, fermée en 1947. Il s’appellera La Locomotive. Au fur et à mesure des transformations, le cinéma de quartier compte maintenant deux salles, une de 125 et l’autre de 81 places.

Une fréquentation en nette augmentation

Ils sont deux aux commandes, Vincent de Toledo aux machines et Mélanie Rey à la programmation. Actuellement en congé maternité, elle est secondée par Kevin Le Fur. L’âme d’un cinéma, ce sont les films qui y sont projetés, et la programmation c’est tout un art, car c’est elle qui fidélise une clientèle​, argumente Mélanie Rey. Le travail de ces trois passionnés du septième art a porté ses fruits. D’après le Centre national du Cinéma (CNC), La Locomotive a vu sa fréquentation augmenter de plus de 120 % en septembre 2022, par rapport à septembre 2021, alors que sur la même période le CNC a enregistré une baisse de 21 % au niveau national », ​énonce Kévin Le Fur. Cela représente presque 25 000 entrées à ce jour, depuis le début de l’année. On bénéficie d’une clientèle captive de la presqu’île de Rhuys, avec un socle d’abonnés », ​rajoute Pascal Mondain, le directeur d’Arzon Événements. Ils espèrent atteindre les 30 000 entrées, fin décembre.

Au cinéma La Locomotive, à Arzon, Vincent de Toledo est aux machines et Mélanie Rey à la programmation. | OUEST-FRANCE

Une programmation riche

Quand on regarde la programmation, on comprend l’engouement pour La Locomotive. On remarque que, depuis août, le cinéma a proposé pas moins de quinze sorties nationales françaises et étrangères en versions originales sous-titrées. De plus, les trois passionnés ont rajouté des événements spécifiques, comme la projection de documentaires pendant le salon du bateau Le Mille Sabords et la Journée mondiale de la mer, et quelques pépites à Halloween. En novembre, on propose des temps forts, avec le Mois du doc, en partenariat avec l’association Cinécran. Et, durant le Regard sur la Finlande, organisé par L’Hermine, l’espace culturel de Sarzeau, nous avons programmé deux films réalisés par Aki Kaurismäki, ​détail Kévin Le Fur, avant d’annoncer pour les passionnés de la scène vivante, lundi 28 novembre, ce sera place à l’opéra, avec la projection de Médée, de Cherubini, enregistré en octobre à l’opéra de New York. Nous préparons aussi des projections de pièces de théâtres, avec la troupe de la Comédie Française.


Cinéma La Locomotive,
 à Arzon, 2, place de la Gare. Tél. 09 88 09 75 06 ; sur Facebook : cinemalalocoarzon et arzonevenements.fr